Publié dans Politique

Affaire des 73,5kg d’or - Les présumés trafiquants restent en prison

Publié le mardi, 14 septembre 2021


L'affaire de l'exportation illicite d'or de 73,5kg découverte en Afrique du Sud sur des passagers venant de Madagascar connaît une évolution de l’autre côté du Canal du Mozambique. Les trois personnes accusées et interpellées par les autorités sud-africaines dans cette affaire auraient fait appel de la décision de les maintenir en détention préventive. D’après les informations qui circulent, le procès en appel de leur demande de liberté provisoire se serait déroulé en fin de semaine dernière en Afrique du Sud.
Un procès à l’issue duquel leur demande aurait de nouveau été refusé par les autorités judiciaires du pays de Nelson Mandela. Les ressortissants malagasy resteront donc en prison en attendant de nouvelles évolutions dans cette affaire.  Des évolutions attendues impatiemment par une partie de l’opinion. Notamment en ce qui concerne l’extradition de ces trois présumés trafiquants ainsi que la restitution de la cargaison du métal précieux sur le sol malagasy. Des demandes en ce sens ont, pour rappel, été formulées par l’Etat malagasy au voisin sud-africain.
Des demandes qui, en principe, devraient maintenant être facilitées grâce à l’adoption par les deux Chambres du Parlement malagasy du projet de loi autorisant l’adhésion de Madagascar au protocole sur l’extradition de la Communauté de développement de l’Afrique australe et à ses deux amendements en date de 2017 et 2019, et celui autorisant l’adhésion de Madagascar au protocole sur l’entraide judiciaire en matière pénale de la SADC et à ses deux amendements en date de 2017 et 2019.
La ratification de ces deux protocoles devrait faciliter la collaboration de Madagascar avec les autres pays membres de la SADC dont l’Afrique du Sud, notamment dans le cadre de cette affaire des 73,5 kg d’or. Le rapatriement du métal précieux ainsi que l’extradition des suspects interpellés dans le pays de Nelson Mandela sont jugés utiles par les autorités judiciaires locales pour permettre aux enquêteurs de poursuivre l’enquête. Pour rappel, au niveau malagasy, l’instruction de cette affaire se poursuit au niveau du Pôle anti-corruption. Plusieurs responsables sont actuellement en détention en attendant.
La rédaction

Fil infos

  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu
  • Norbert Lala Ratsirahonana - “ Non à l’impunité ! ”
  • Gouverneur de Betsiboka - La lutte contre le grand banditisme érigée en priorité
Pub droite 1

Editorial

  • L’inévitable rappel !
    La Présidence fonce dans le tas. Conscient du degré alarmant du laxisme dans certains secteurs de l’administration, le sommet de l’Etat se décide, enfin, à prendre la situation en main. Un ministre fait même l’objet d’un rappel à l’ordre de la Présidence. Il fallait à tout prix prendre le taureau par les cornes.

A bout portant

AutoDiff