Publié dans Politique

Norbert Lala Ratsirahonana - “ Non à l’impunité ! ”

Publié le dimanche, 17 octobre 2021

Après Vakinankaratra et Menabe, le parti Asa vita no ifampitsarana (AVI) a tenu des assises régionales à Ambositra dans l’Amoron’i Mania en fin de semaine dernière. Une assemblée à laquelle ont participé les membres représentants des 4 Districts représentants de la Région d’Amoron’i Mania.

 

Les problèmes rencontrés à la base ont été au cœur des échanges. Les membres du parti ont émis leurs desiderata pour le développement local du parti. Les assises a également été l’occasion pour ce parti de réitérer ses principes. Des principes auxquels le parti est attaché depuis 1997, notamment la bonne gouvernance, la démocratie, l’Etat de droit, ou encore le développement équitable et équilibré de toutes les Régions. A ce titre, le parti appelle à lutter contre l’impunité. « N’importe quel dirigeant doit être puni par les lois en vigueur dans le cas où ils auraient fauté. C’est comme ça que l’on peut avancer », martèle Norbert Lala Ratsirahonana.

Par ailleurs, ce politicien pointe du doigt les tergiversations de certains responsables qui sont la source des mouvements de revendications visibles ici et là. Pour lui, les personnes qui revendiquent leurs salaires sont dans leur bon droit car il s’agit de leur moyen de subsistance. Il est du devoir de chaque responsable de résoudre les problèmes dans le décaissement des fonds nécessaires, car Madagascar obtient des aides extérieures, donc la disponibilité des liquidités ne devrait pas être le problème. Sur un tout autre sujet, Norbert Lala Ratsirahonana dénonce une décadence de la société et du Fihavanana entre Malagasy en parlant des provocations sur les réseaux sociaux.

Soutien au pouvoir actuel

Le soutien de son parti au pouvoir actuel a été martelé par Norbert Lala Ratsirahonana, le fondateur de l’AVI. Cependant, cette formation politique se garde le droit d’avoir sa liberté de parole. A entendre son leader, le parti AVI ne se privera pas de prendre la parole pour sortir de sa réserve si nécessaire, et affirme que le choix d’en prendre compte ou non appartiendra aux dirigeants actuels. Des dirigeants dont l’AVI ne fait pas partie. Durant ces assises, l’AVI a rappelé non sans une certaine amertume qu’il est le seul parti membre de la coalition présidentielle Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina à ne pas disposer de représentants au sein des différents gouvernements depuis le début de ce régime. Cela n’empêche cependant pas le parti de suivre de près la vie de la Nation et d’être à l’écoute des revendications au niveau de la société, précise-t-on.

L’élaboration d’un programme pour aider au développement de Madagascar a également été annoncée par le parti lors de ces assises. Un programme que cette formation politique compte soumettre aux candidats à l’élection présidentielle de 2023. En effet, l’AVI annonce son intention de ne pas présenter de candidats en son nom à ce scrutin. Son soutien ira obligatoirement au candidat qui portera son programme, signifie-t-on. Un candidat qui pourrait être celui du régime. Le parti de Norbert Lala Ratsirahonana annonce son intention de procéder à l’évaluation de l’action du pouvoir actuel au moment venu et décider de son soutien ou non en cas de nouvelle candidature à l’élection présidentielle.

La rédaction

Fil infos

  • Entrepreneuriat - Le Président Rajoelina partage ses secrets pour réussir
  • Arrestation de Raoul Arizaka Rabekoto  - Les autorités judiciaires se contredisent
  • Manifestation à la Réunion - Des « indignés » aux attitudes indignes !
  • Poursuite d’anciens hauts dirigeants - Les députés devant leurs responsabilités
  • Relations bilatérales Egypte-Madagascar - Les grands projets de Rajoelina séduisent Fattah Al-Sissi
  • 21ème sommet du COMESA - Le Président Rajoelina vante les mérites du numérique
  • Sècheresse à Madagascar - L’eau, un produit de luxe
  • Trafic de drogue - La Gendarmerie intercepte 600 kilos de cocaïne pure
  • Exportation de girofle - Crainte d'immixtion des spéculateurs
  • Covid-19 à Madagascar - Inquiétude et peur suite à la hausse des cas de contamination

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Come back tant redouté !
    La bête noire est là de retour. Comme il fallait s'y attendre, la 3 ème vague de la Covid-19, pas forcément du variant Delta, frappe à nos portes et entre sans avoir été conviée. Elle contamine déjà certaines localités du pays. Tout commençait à Ivato lors du premier débarquement du premier vol en provenance de l'Europe ce 6 novembre. Deux cas importés ont été constatés après les tests et contrôles d'usage parmi les passagers. Ce retour pour la troisième vague de la Covid-19 relance le débat sur la pertinence ou non de la réouverture des frontières. Nous étions tous témoins de la forte la résistance des détenteurs du pouvoir, au sommet de l'Etat, concernant l'éventuelle réouverture de notre ciel au trafic international. On garde encore vive dans les mémoires la virulence de la toile quand Iavoloha accorda une dérogation spéciale d'entrée sur le territoire de trois vols conduisant des passagers…

A bout portant

AutoDiff