Publié dans Politique

Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux

Publié le jeudi, 21 octobre 2021

« Des actions à coordonner pour des résultats efficaces et optimaux ». Ce fut en ces termes que le Président de la République, Andry Rajoelina a résumé l’esprit de la coopération qui doit s’installer entre l’Etat malagasy et les partenaires internationaux pour résoudre les problèmes du Sud. Message adressé par le Chef de l’Etat dans le cadre d’une séance d’échanges entre l’Etat malagasy et les représentants de la Chancellerie étrangère à Madagascar ainsi que les partenaires techniques et financiers, hier au Palais d’Etat d’Iavoloha.

 

Parmi les principaux sujets à l’ordre du jour au cours de cette rencontre, le Kere qui frappe le Sud de l’île. Le Président a particulièrement insisté sur l’importance de la recherche de solutions durables pour une autonomisation de la population, afin de se défaire du système d’assistanat. Il a donc été du renforcement de la résilience des populations. Pour ce faire, l’Etat a déjà entamé les démarches pour la mise en œuvre partielle du Plan émergence du Sud avec les fonds propres de l’Etat malagasy. « Nous soutenons les projets liés à l’agriculture et l’élevage pour créer des emplois et promouvoir la résilience communautaire en attribuant des parcelles de terrain, des semences, entre autres », a ajouté le Chef de l’Etat. Il a toutefois tenu à sensibiliser et mobiliser, tous les partenaires de Madagascar,  à consentir plus de ressources en vue de la mise en œuvre intégrale de ce plan d’émergence du grand Sud.

Appel à un accompagnement financier

D’autres sujets comme la protection de l’environnement et la lutte contre le changement climatique ont également été au cœur des discussions. Dans cette optique, la participation de Madagascar à la COP26 sera une opportunité pour notre délégation de faire connaître davantage le pays sur la scène internationale. La Grande île représentant à elle seule 5% de la biodiversité mondiale, ce sera donc l’occasion de partager l’état des lieux des ressources et richesses naturelles du pays ainsi que les grands projets relatifs à la protection et la préservation de l’environnement.

La réunion a aussi abordé la lutte contre la Covid-19 à travers la vaccination. Un volet important qui permet d’anticiper sur la perspective de réouverture totale des frontières malagasy. Toujours dans le domaine lié à la santé, le Président de la République a soutenu qu’il s’agit d’un droit fondamental et que l’Etat malagasy veillera à le garantir pour tous ses citoyens. D’où le lancement de la campagne de vaccination après l’adhésion à l’initiative Covax. La population malagasy dispose donc d’un large choix de moyens pour se protéger de la Covid-19 tandis que les actions du ministère de la Santé se poursuivent.  

A l’issue de la rencontre de ce jour, le Chef de l’Etat a tenu a exhorté les partenaires internationaux dans leur rôle d’appui et de soutien à la Grande île, à travers l’accompagnement des dirigeants dans tous les domaines liés au développement. « Nous souhaitons plus que jamais vous associer au processus d’émergence de Madagascar et bénéficier de plus de soutien de la part de nos partenaires et amis », a soutenu le Président.

La Rédaction

Fil infos

  • Entrepreneuriat - Le Président Rajoelina partage ses secrets pour réussir
  • Arrestation de Raoul Arizaka Rabekoto  - Les autorités judiciaires se contredisent
  • Manifestation à la Réunion - Des « indignés » aux attitudes indignes !
  • Poursuite d’anciens hauts dirigeants - Les députés devant leurs responsabilités
  • Relations bilatérales Egypte-Madagascar - Les grands projets de Rajoelina séduisent Fattah Al-Sissi
  • 21ème sommet du COMESA - Le Président Rajoelina vante les mérites du numérique
  • Sècheresse à Madagascar - L’eau, un produit de luxe
  • Trafic de drogue - La Gendarmerie intercepte 600 kilos de cocaïne pure
  • Exportation de girofle - Crainte d'immixtion des spéculateurs
  • Covid-19 à Madagascar - Inquiétude et peur suite à la hausse des cas de contamination

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Come back tant redouté !
    La bête noire est là de retour. Comme il fallait s'y attendre, la 3 ème vague de la Covid-19, pas forcément du variant Delta, frappe à nos portes et entre sans avoir été conviée. Elle contamine déjà certaines localités du pays. Tout commençait à Ivato lors du premier débarquement du premier vol en provenance de l'Europe ce 6 novembre. Deux cas importés ont été constatés après les tests et contrôles d'usage parmi les passagers. Ce retour pour la troisième vague de la Covid-19 relance le débat sur la pertinence ou non de la réouverture des frontières. Nous étions tous témoins de la forte la résistance des détenteurs du pouvoir, au sommet de l'Etat, concernant l'éventuelle réouverture de notre ciel au trafic international. On garde encore vive dans les mémoires la virulence de la toile quand Iavoloha accorda une dérogation spéciale d'entrée sur le territoire de trois vols conduisant des passagers…

A bout portant

AutoDiff