Publié dans Politique

Emission « Demokr’Ankizy » - Le Président décrypte la politique de l’Etat aux enfants

Publié le dimanche, 21 novembre 2021


Le rendez – vous qu’il ne fallait pas manquer pour tous les enfants malagasy. Pour la 3ème fois successive, le Président Andry Rajoelina a donné la parole aux enfants à travers l’émission « Demokr’Ankizy » initiée par l’UNICEF dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l'enfance. Le numéro un de l’Exécutif a échangé avec une cinquantaine d’enfants issus des quatre coins de l’île au cours de l’émission tournée dans l’enceinte du Palais présidentiel d’Iavoloha et diffusée hier sur la chaîne nationale.  Ce fut l’occasion pour ces enfants d’aborder avec le Chef de l’Etat différents sujets liés aux droits des enfants, à l’éducation, l’environnement, la santé, entre autres. Le numéro un de l’Exécutif a, ainsi, écouté, répondu aux questions des enfants et décrypté les différents projets mis en œuvre dans ces différents domaines conformément à la politique de l’Etat.
La question concernant les cantines scolaires ont particulièrement titillé la curiosité des enfants qui ont fait preuve d’audace et de sérieux. Le Président d’expliquer que le régime a fourni des efforts conséquents pour augmenter le nombre de cantines scolaires dans le pays. Ainsi, leur effectif est passé de 100 000 en 2019, à 500 000 en 2021, soit 5 fois plus en l’espace de deux ans. Un projet dans lequel l’Etat s’investit de façon considérable en y allouant un budget de 18 milliards d’ariary. Aujourd’hui, 17 Régions réparties dans 41 Districts bénéficient de cantines scolaires.
Une éducation à la tolérance et au patriotisme
L’Education était également un des sujets qui tiennent à cœur les enfants. A ce sujet, le Président d’évoquer le programme d’éducation inclusive dans lequel l’Etat porte une attention particulière sur les enfants handicapés. « Les EPP manara – penitra que nous avons mises en place sont toutes équipées de manière à faciliter la mobilité pour les enfants en situation de handicap », affirme le Président.
L’homme fort du pays a souligné qu’il faut lutter à tout prix contre la discrimination et ce, par le biais de l’éducation dès le plus jeune âge. Par conséquent, il a déclaré l’intégration dans le programme scolaire des valeurs comme la tolérance, le patriotisme, etc. Sur un tout autre sujet concernant enfants et les nouvelles technologies, le locataire d’Iavoloha a plaidé pour un usage limité des réseaux sociaux pour les enfants avec l’assistance parentale.
La famine qui frappe la population dans le Sud n’a pas manqué d’être soulevée par les jeunes participants à l’émission « Demokr’Ankizy ». Le Président a ainsi attiré leur attention sur l’importance d’être reconnaissant par rapport à tout ce qu’on dispose au quotidien, avant d’exposer les différents programmes mis en place par l’Etat pour lutter efficacement contre le « Kere ». Ces enfants ont pu aussi montrer leur talent devant le Président de la République.
Sandra R.

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff