Publié dans Politique

Nécrologie - Le Père Sylvain Urfer décède en France à l’âge de 80 ans

Publié le vendredi, 03 décembre 2021


Un grand homme de l’église catholique tire sa révérence. Le père Sylvain Urfer est décédé, hier, en France à l’âge de 80 ans. Né en 1941 à Mulhouse, ce prêtre jésuite est arrivé à Madagascar et a vécu au pays pendant plus d’une trentaine d’années en endossant plusieurs  responsabilités : enseignant, écrivain, analyste politique et social. D’ailleurs, il est diplômé de l’Institut d’études politiques de Paris.  Pendant 25 ans, de 1980 en 2005, il a été curé de la paroisse Saint Jérôme d’Anosibe. En 1989, il a fondé le Centre chrétien « Foi et Justice » (groupe de recherche sur Madagascar), qui abrite une bibliothèque et un centre d'études, à Antananarivo.
Etant donné ses qualités d’écrivain, le Père Urfer a été l’auteur de multiples ouvrages dont une grande partie sur Madagascar : « L’espoir et le doute. Un quart de siècle malgache » (2000) ; « Le doux et l’amer. Madagascar au tournant du siècle » (2003) ; « La crise et le rebond. 50 ans après l’indépendance malgache » (2010) ; « Madagascar : une culture en péril ? » (2012) entre autres.
Une expulsion douloureuse
Il est également membre fondateur du SeFaFi (Sehatra Fanaraha – maso ny Fiainam – pirenena) ou Observatoire de la vie publique. Expulsé le 11 mai 2007 par l'ex-Président Marc Ravalomanana, à cause de ses critiques contre le régime de l’époque. Cette expulsion manu militari constitue une période sombre de son séjour dans la Grande île et a laissé une trace indélébile dans la mémoire des catholiques. Quoi qu'il en soit, la mesure et la façon dont il a été expulsé avaient provoqué la consternation des catholiques. En effet, « Sylvain Urfer avait été emmené à l'aéroport sous escorte policière. Il était passé par les douanes séparément des autres passagers, et s'était vu empêcher de prendre congé des amis qui s'étaient rassemblés pour lui dire au revoir », narre un média international.
 Beaucoup ne croyaient plus à son retour, pourtant le Père Sylvain Urfer a pu revenir au pays en novembre 2009, pendant l’avènement du régime transitoire dirigé par Andry Rajoelina.
Sandra R.

Fil infos

  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !
  • Inondations des plaines d’Antananarivo - 53,2 milliards d’ariary investis en 2017-2020
  • Montée des eaux à Antananarivo - Les remblayages illicites pointés du doigt
  • Décès du Général de corps d’armée Herilanto Raveloharison - La République perd un grand serviteur
  • Réseau de trafiquants démantelé aux Comores - Un projet d’exportation illicite de deux tonnes d’or déjoué
  • Conjoncture - Le FMI insiste sur le volet social et les infrastructures 
  • Association Tsiky Mahajanga - Les 10 ans de bénévolat et de dévouement de Gilles Tavernier reconnus
  • Déforestation - L’ «Ala atsinanana » en détresse !
  • Jeunes agressés dans un karaoké - Des éléments des Forces de l’ordre pointés du doigt
Pub droite 1

Editorial

  • Au ras des pâquerettes !
    La déviance mène partout, conduit nulle part sauf sur le droit chemin ! Une certaine partie de la classe politique du pays notamment celle qui revendique l'honneur d'appartenir à l'Opposition s'enlise dans la démence intellectuelle. On dévie à cœur joie les débats. On crée de faux problèmes et on monte au créneau pour des polémiques stériles. Les vrais débats s'effacent et on s'éloigne des vraies solutions !

A bout portant

AutoDiff