Publié dans Politique

Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !

Publié le dimanche, 23 janvier 2022

Agir, se déplacer sur le terrain. Autant de termes qui font partie du vocabulaire du Président Andry Rajoelina depuis le début de son mandat. A l’heure où la Capitale est confrontée à de nombreuses infortunes liées aux dernières intempéries, le Chef de l’Etat ne fuit pas ses responsabilités. Depuis la semaine dernière, l’homme fort du pays enchaîne les visites auprès des sites d’hébergement destinés à accueillir les sinistrés. Le Président fait ainsi preuve de courage et ce malgré la période de conjoncture qui risque, à tout moment, de ternir l’image du régime.

Un courage dont manquaient nombreux de ses prédécesseurs en temps de crises similaires. Série de coupures d’eau et d’électricité, inflation, montée des eaux, etc. La liste des préoccupations quotidiennes dans les ménages est longue. Néanmoins, les multiples déplacements présidentiels ont montré que l’homme fort du pays conserve une proximité intacte avec les habitants des bas – quartiers. Ces derniers qui semblent reconnaissants face à cette réactivité du numéro un de l’Exécutif contrairement à d’autres responsables. D’ailleurs, les riverains ne manquaient pas de signaler l’inertie de certaines autorités comme les chefs fokontany ou les maires. A chacun de ses déplacements, le Président est accueilli par des applaudissements, des mots d’encouragement et des « Merci Prezida ». Un accueil à faire pâlir les détracteurs du régime qui, par différentes manœuvres, tentent à tout prix de le décrédibiliser auprès de la population.

Après Andohatapenaka et Ankorondrano jeudi, le Président Andry Rajoelina a fait une descente au gymnase couvert de Mahamasina qui accueille les sinistrés au niveau du 4ème Arrondissement d’Antananarivo dans l’après – midi de samedi. L’endroit compte 3 248 personnes sinistrées issues de 798 ménages, venant de 8 Fokontany. 

Solidarité dans l’adversité 

Le Chef de l’Etat, accompagné notamment du Premier ministre Ntsay Christian et de quelques membres du Gouvernement, a pu constater de visu les mauvaises conditions d’accueil de ces sinistrés ainsi que le manque de d’hygiène. Les consignes du Président ont été fermes : les sous – gradins du stade Barea seront réaménagés pour abriter ces familles qui vont ainsi recevoir de meilleures conditions d’hébergement. « Le stade Barea est un lieu d’unité et de solidarité pour tous les Malagasy. Aujourd’hui, il sera placé sous le signe de l’entraide car accueillera nos compatriotes victimes d’inondation », a déclaré le Président. 

A la suite de la visite de site sis au gymnase couvert de Mahamasina, le Président de la République a dirigé une réunion de travail avec le Premier ministre, les membres du Gouvernement et les autorités concernées dans la salle de conférence du stade Barea. Une des décisions importantes prises à l’issue de cette réunion était la nécessité d’une amélioration  des protocoles d’accueil sur chaque site d’hébergement. Pour le cas de Mahamasina, le Président exige la présence des agents de santé qui prodiguent des soins gratuits, des représentants du ministère de la Population et autres associations pour la distribution de repas chauds ainsi que des Forces de l’ordre pour assurer la sécurité à l’instar des autres sites. Outre les sites déjà en place, les établissements scolaires publics seront également ouverts aux  sinistrés. Le Chef de l’Etat a également réitéré ses directives pour de meilleures organisation et coordination des actions de riposte en cette période de catastrophes. Ceci inclut la nécessité de la proactivité des principaux responsables ministériels et entités impliqués. 

S.R.

Fil infos

  • Élection - L’Antoko Hiaraka Isika recadre l’Opposition
  • Gestion des risques et des catastrophes - Un centre national pour gérer les réponses d'urgence
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés d’Ankaboka et de Marovoay - « Nous allons nous entraider »
  • Jean-Claude de l'Estrac - « Madagascar était l'eldorado de l'océan Indien… »
  •  Velirano présidentiel - Le projet « Téléphérique » va bon train !
  • Economie bleue - Maroc apprend de Madagascar
  • Lutte anti-corruption - « Madagascar a fait un bond de 16 places depuis 2019 »
  • Vakinankaratra - Le voyage en immersion pour relancer le tourisme
  • Îles Eparses  - Le SECES écarte toute idée de cogestion 
  • Mobile money - Les systèmes d’arnaque se diversifient

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De la haute trahison !
    Ketakandriana Rafitoson remet de fait en cause l’appartenance des Iles Eparses dans le giron de la République Malagasy. En effet, la directrice pays de l’ONG Transparency International Initiative Madagakasikara (IT-IM) fustige la cause nationale. Elle défend ouvertement la position de la France selon laquelle ces petites îles font partie intégrante du territoire français. La directrice pays de l’IT – IM, au cours d’une interview accordée au quotidien français « Le Monde », à l’entame de l’année nouvelle 2023, portant sur plusieurs sujets touchant les relations entre les deux pays, Madagasikara et la France, émit un avis pour le moins controversé concernant la revendication des Malagasy en vue de la restitution des îles Eparses au sein du territoire de la République Malagasy. Ketakandriana Rafitoson prend le contre-pied de Madagascar « je m’interroge sur les liens qui nous unit à ces îles. Ce sont des terres inconnues par nous auxquelles nous ne…

A bout portant

AutoDiff