Publié dans Politique

Projets présidentiels à Ambatondrazaka - « Il n’est de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir »

Publié le mardi, 10 mai 2022



En tournée dans l’Alaotra Mangoro, le Président Andry Rajoelina a tenu à défendre le bilan du Gouvernement dans cette Région, répliquant par la même à ses détracteurs.  « Alors qu’Andry Rajoelina n’a encore rien fait ici dans l’Alaotra, vous m’avez déjà donné votre amour. J’ai obtenu 50,19% des suffrages exprimés lors de l’élection présidentielle grâce à cet amour. Si Ambatondrazaka était Madagascar, j’aurai été élu dès le premier tour du scrutin », a lancé le Président Rajoelina. Des paroles prononcées lors de l’inauguration du système d’irrigation réhabilité du sud-ouest de l’Alaotra, le PC23. Le Président Andry Rajoelina rappelle que de nombreux chantiers ont été menés dans la Région d’Alaotra Mangoro. A l’exemple de la Route nationale 44, un de ses velirano, dont la réhabilitation est en marche. « Certains tronçons sont bouclés tandis que d’autres sont en cours », souligne le Chef de l’Etat, qui indique que l’inauguration sera effectuée le moment venu. Pour lui, « il n’est de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir la réalité en face ». Et de renchérir en reprenant un dicton malagasy qui dit que la motte de terre retournée témoigne du travail accompli. Le numéro Un du pays rajoute que les trois ans de mandat du Président Rajoelina ont été mis à profit pour installer la présence de l’Etat. A ce titre, il cite comme illustration la réalisation, durant ce laps de temps, de 29 hôpitaux.
Parlant toujours d’Ambatondrazaka, le Président Andry Rajoelina réitère durant son discours la volonté de son Gouvernement de réaliser l’autoroute d’une longueur de 260 kilomètres reliant Antananarivo et Toamasina et passant par Ambatondrazaka. Il dit que le ministre des Travaux publics va s’envoler pour l’Egypte sur invitation de l’entreprise égyptienne qui a remporté le marché public relatif à la réalisation de ce projet pharaonique à l’échelle malagasy. 
Le locataire d’Iavoloha annonce aussi la construction d’un hôpital manara-penitra pour Ambatondrazaka ou encore la réhabilitation de la route entre cette localité et celle de Tsaratanàna. Hier en tout cas, le Président de la République a donc procédé au lancement des travaux de réhabilitation des ponts d’Antsapazana et de Mangoro sur la Route nationale 2. Un projet que le Chef de l’Etat espère impacter réellement sur les usagers de cette artère principale pour le pays. Il a ensuite procédé à l’inauguration du système d’irrigation réhabilité du sud-ouest de l’Alaotra et au dévoilement d’une plaque commémorative et enfin de l’ouverture de la vanne du barrage. Une réalisation qui cadre avec le velirano no 9 relatif à l’autonomie alimentaire du pays souligne le Chef de l’Etat. 

La rédaction

Fil infos

  • Coopération - Des émissaires de la JICA à Ambohitsorohitra
  • Révélation au procès de Mbola Rajaonah - L’Etat spolié de 125 milliards d’ariary
  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Le jeune prodige !
    Phénomène Oboy ! Quart de siècle tapant, Oboy séduit mieux encore et enivre les jeunes. A travers ses textes et de par son style, Oboy est unique en son genre. Succès phénoménal en France et sur le plan international, le jeune prodige force l’admiration mais également suscite la jalousie ! En effet, Oboy fait des jaloux même dans son propre pays, Madagasikara. Son tout récent passage à Tanà explose l’enthousiasme et déchaine les fantasmes dans tous ses états. Oboy a fait vibrer le mythique Palais des sports et de la culture de Mahamasina.D’un parcours atypique, le jeune prodige gravite et entre, sans coup férir, dans la cour des grands. Né le 6 janvier 1997 à Madagasikara, Mihaja Ramiarinarivo de son nom d’Etat civil, Oboy grandit à Val-de-Marne, plus précisément à Villeneuve-Saint-Georges. Il se lance dans le rap, cette danse urbaine moderne en 2015, à l’âge de 18 ans. Très vite,…

A bout portant

AutoDiff