Publié dans Politique

Lancement de la campagne de litchi - Première soirée sur les chapeaux de roues

Publié le mardi, 22 novembre 2022


Les conditions enfin réunies pour le lancement de la campagne. Après des semaines d’attente et un ultime report du lancement officiel de la campagne, le top départ a finalement été donné hier soir. Ce fut un véritable soulagement pour tous les acteurs de cette filière, qui est soumise à des contraintes de temps incontournables. Passé un certain délai, les fruits risquent de ne pas arriver à temps dans les étals des marchés européens, plus précisément pour la période des fêtes de fin d’année.
Et pourtant, il a fallu attendre, encore et encore, parce que les conditions n’étaient pas réunies. Il faut comprendre que le litchi perd tout son goût et ses arômes lorsqu’il est collecté à un moment où la pluviométrie et la température ne sont pas optimales.
L’économie de la Région d’Atsinanana en pleine effervescence
Depuis plusieurs jours, on pouvait constater une certaine effervescence dans les rues de Toamasina. Des camions garés le long de Salazamay, fin prêts pour transporter les premières collectes, mais aussi et surtout un très grand nombre de gens faisant la queue devant les entreprises qui recrutent des saisonniers.
Il ne faut pas oublier que la filière litchi fait vivre environ 300 000 foyers à Madagascar : collecteurs, transporteurs, logisticiens, artisans, acheteurs, etc. Même les entreprises de transformation de fruits y trouvent leur compte : certaines entreprises rachètent les fruits dont le calibre n’est pas conforme à celui destiné à l’exportation, pour les transformer en jus.
L’objectif est de redorer le blason du litchi malagasy
Le ministre de l’Industrie, du Commerce et de la Consommation a suivi de près le déroulement de cette campagne 2022-2023, notamment dans le cadre du lancement de cette dernière. Son déplacement dans le chef-lieu de Province de Toamasina lui a permis de rencontrer les agriculteurs, des collecteurs, et de discuter avec les collectivités locales, notamment le gouverneur de la Région d’Atsinanana, Richard Théodore Rafidison.
Il a entre autres rappelé que le mot d’ordre de cette campagne 2022-2023 était de redorer l’image du litchi de Madagascar. Bien que la Grande île soit l’exportateur numéro 1 mondial depuis des années, il est indispensable de maintenir voire d’améliorer la qualité du produit, afin que les volumes de commande soient toujours plus conséquents.
C’est d’ailleurs la raison d’être du Groupement des exportateurs de litchi ou GEL, qui est représenté par tous les acteurs de la filière dans son assemblée générale. Le succès de ce début de campagne tombe à point nommé pour couper court aux rumeurs et aux polémiques lancées sur les réseaux, en vue de saboter la filière.

Fil infos

  • Assemblée nationale - Une législature folklorique
  • Cementis Antsirabe - Vers une production annuelle d’un million de tonnes de ciment
  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff