Publié dans Politique

Partenariat public-privé - Pharmalagasy intéresse les Egyptiens

Publié le jeudi, 24 novembre 2022



Le Consortium Egyptian African Arab Co. for Development (EGAAD) rassemblant certaines des plus grandes sociétés du pays des Pharaons qui opèrent dans différents secteurs, notamment les énergies, les infrastructures, la construction, la transformation digitale, l’agriculture, la santé… ambitionne d’intégrer la société malagasy Pharmalagasy, a déclaré un site web spécialisé sur l’actualité politique et économique en Afrique. Selon cette presse, un partenariat public-privé (PPP) est en cours de négociation avec les autorités malagasy pour investir dans l’usine pharmaceutique publique Pharmalagasy. Les informations rapportées par ce média indiquent que l’ « objectif de ce PPP serait de convertir le site pour fabriquer sur place des médicaments comme le paracétamol, l’amoxicilline, ou encore le brufen ». Il faut savoir que depuis quelques mois, les responsables étatiques malagasy sont à la recherche de solutions pérennes pour les employés de cette usine. La fin du mois de septembre dernier, Pharmalagasy avait annoncé des négociations en vue de mettre en place une joint-venture et/ou un transfert technologique avec de grandes firmes internationales connues et reconnues dans le domaine de l’industrie pharmaceutique. Le communiqué publié à l’époque indiquait des collaborations avec des entreprises égyptiennes, indiennes et marocaines. L’objectif serait d’améliorer la production et d’étendre la capacité de l’usine Pharmalagasy à l’échelle internationale. Pharmalagasy vise à produire localement des médicaments génériques tels que l’aspirine, la vitamine C et les médicaments contre la diarrhée. Cette société avait été créée au plus fort de la Covid-19 pour produire les remèdes contre cette dernière tels que la CVO+ gélule. Elle a depuis réussi à diversifier ses productions, toutes estampillées Vita Malagasy. Toutefois, Pharmalagasy faisait face dernièrement à des difficultés financières, étant donné que la demande sur le marché du CVO+ a fortement diminué, conséquence de la baisse des cas de Covid-19 dans le pays. Pharmalagasy est obligé de produire d’autres produits pour assurer sa pérennité. D’où l’idée de mettre en place une collaboration par joint-venture. Le Consortium Egaad n’est pas totalement étranger aux observateurs avertis. Il a plusieurs membres dont l’entreprise Samcrete, la firme égyptienne de construction qui construira l’autoroute entre la Capitale Antananarivo et le port de Toamasina dont la pose de la première pierre est attendue incessamment.
La rédaction
 

Fil infos

  • Christian Ntsay - "La priorité de l'Etat est la population"
  • Ville de Moramanga - Parfum d’abus de fonction et de corruption
  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Du déjà entendu !
    Redite. Ibidem. Récidive. La communauté internationale revient à la charge avec quelques nuances près. Une subtile note qui sonne après tout en litanie ou refrain du déjà entendu et qui, passez-nous les termes, frise à certains égards l’arnaque !SEM Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France, en résidence à Antananarivo, au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 23 janvier à la Résidence de France, devait s’étaler au moins sur deux sujets essentiels relatifs aux défis et enjeux de l’année en cours. En fait, sur les deux thèmes majeurs évoqués à savoir l’élection (présidentielle) et les îles Eparses, Arnaud Guillois annonçait la couleur concernant la position officielle affichée par le Quai d’Orsay.De l’élection, notamment présidentielle, qui se tiendra normalement au cours du dernier trimestre de l’année 2023, l’ambassadeur Arnaud Guillois a bien voulu émettre son avis qui devait, soulignons-le encore une fois, légitimement refléter la position officielle de la France dont…

A bout portant

AutoDiff