Publié dans Politique

Les actus en bref

Publié le jeudi, 24 novembre 2022

Ouverture de la quatrième édition des Journées internationales des Régions, dans la capitale de la Région de Vakinankaratra Antsirabe hier. Le Premier ministre, chef du Gouvernement Ntsay Christian a procédé à l’ouverture officielle, en compagnie du ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation, la ministre de la Communication et de la Culture. « Vakinankaratra, pôle de développement économique à travers une décentralisation émergente », tel est le thème retenu pour ces JIR. L’objectif de ces manifestations est de faire se rencontrer l’offre et la demande, la mise en avant des richesses et la décentralisation. Le Premier ministre souligne que cet évènement doit promouvoir la Région et lui permettre de se développer et faire connaître ses potentialités. Le numéro un du Gouvernement insiste sur la nécessité d’un partenariat public-privé pour la mise en œuvre des plans de décentralisation émergente. Et de rappeler en effet que le Vakinankaratra dispose de nombreux atouts, notamment en matière d’industries.

Une mission de suivi du Conseil consultatif électoral de la SADC (SEAC) dans nos murs. Ce conseil a pour mission de réaliser un bilan post-électoral des élections qui se sont déroulées en République de Madagascar, à savoir les élections présidentielles tenues en novembre et décembre 2018, et les élections législatives tenues en mai 2019. Cette mission cadre avec les principes et directives de la SADC régissant les élections démocratiques qui mandatent la Mission d'observation électorale de la SADC (SEOM) pour observer les élections dans les Etats membres de la SADC et émettre des recommandations visant à améliorer ou à renforcer les systèmes électoraux des Etats membres. L'examen post-électoral vise à donner à la SADC l'occasion de soutenir davantage les Etats membres à cet égard en évaluant si et comment les recommandations de la SEOM ont été mises en œuvre avant la tenue des prochaines élections.

Un contrôle de l’avancement des travaux sur la RNS13 a été mené par le ministre des Travaux publics. Un contrôle qui fait suite à la mission de supervision menée par le ministre dans la partie sud du pays. La réalisation de la route entre Ambovombe et Taolagnaro (RNS13) fait partie des grands projets sous la tutelle du ministère des Travaux publics. Le projet est financé par la Banque européenne d’investissement. Les travaux sont entrepris par la société COLAS. Le ministre Jerry Hatrefindrazana et le gouverneur de la Région, ainsi que plusieurs collaborateurs au sein du MTP ont fait partie de la délégation descendue sur place. Le ministre a rappelé à cette occasion la nécessité de respecter les normes en matière de construction de routes et le respect des délais. Il dit que le contrôle de la qualité des travaux réalisés par l’entreprise sera strict.

Madagascar participe au 22è Conseil des ministres de l’Indian Ocean Rim Association (IORA). La Grande île est représentée à cet évènement par le ministre des Affaires étrangères par intérim, le Général Richard Rakotonirina. Ce Conseil des ministres qui se tient au Bangladesh a pour thème : « Exploiter d’une manière durable les opportunités de l’océan Indien en vue d’un développement inclusif ». En sa qualité de président en exercice du Conseil des ministres de la COI, le ministre malagasy a exhorté à la mise en œuvre du mémorandum d’entente signé en février 2022 entre la COI et l’IORA dans les domaines critiques tels que la sécurité maritime, la biodiversité et l’économie bleue. Il a également plaidé pour l’adoption du plan stratégique des actions contre les débris marins dans l’océan Indien. A noter que Madagascar bénéficie des mécanismes de financement de micro-projets à travers les fonds spéciaux de l’IORA dans les domaines de la recherche et préservation du carbone bleu ainsi que de la gestion durable des pêches.

Fil infos

  • Castration des violeurs - L’Etat malagasy choisit le camp des enfants
  • Déplacement présidentiel en Turquie - Nouvelle offensive économique et diplomatique en vue
  • Castration des violeurs d’enfants - Ingérence de l’Union européenne
  • Arena Rajoelina - Critiques infondées sur ses activités
  • Actu-brèves
  • Forces armées - Pluie d’étoiles chez les officiers
  • Toamasina - Le corps d'un étranger retrouvé dans l'océan
  • Actu-brèves
  • Epidémie de choléra - Un paquebot en escale à Nosy Be suspecté
  • Peine pour les violeurs de mineures - La HCC approuve la castration chirurgicale

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • ODOF, oui mais … !
    La mise sur pied des unités de production dans le cadre du projet gouvernemental ODOF avance à grand pas. L’industrialisation, parmi les trois piliers, 3 Andry, sur lesquels s’appuie la Politique générale de l’Etat (PGE) reprend du souffle, du concret. Le projet One district, one factory, ODOF, est l’un des projets-phare du régime Orange. Un des projets qui marchent à une vitesse grand « V ». Tout porte à croire et au rythme actuel des actions, le projet ODOF couvrira le territoire national à la fin du second mandat de Rajoelina. Et la devise « aucun district n’est oublié » sera atteinte ! D’après certains observateurs de la vie nationale, la concrétisation dudit Projet entre dans la nécessité de la continuité du régime pour un second mandat. Elle justifie la réélection du Président sortant Rajoelina Andry en décembre 2023. Evidemment, il existe d’autres projets en marche qu’il faut, à tout…

A bout portant

AutoDiff