Publié dans Politique

Route nationale numéro 4 - Le transport terrestre suspendu jusqu’ à nouvel ordre

Publié le lundi, 23 janvier 2023



Une partie de la chaussée emportée par les eaux. Les taxis-brousse desservant la RN4 reliant Antananarivo et Mahajanga sont suspendus pour quelques jours. "Le départ de tous les véhicules de transport que ce soit d'Antananarivo vers Mahajanga ou de Mahajanga vers Antananarivo‚ sont suspendus pour prévenir les accidents et éviter les désagréments des passagers sur la route", indique la note  de l'Agence des transports terrestres de Mahajanga (ATT).
Par ailleurs, les usagers de la circulation et ceux qui sont déjà en route sont sollicités de suivre les consignes  des  Forces de l'ordre qui ont été  mobilisées afin de donner les directives nécessaires en cette période d'urgence. Aussi, la vigilance est de mise puisque la chaussée est très glissante et le niveau des eaux dépassent le seuil.
Concernant les véhicules lourds, ils sont incités à respecter pleinement le poids que le véhicule peut supporter et à suivre les consignes données par les Forces de sécurité sur la route pour protéger les infrastructures. En effet, l'axe Antananarivo -Mahajanga est fermé à la circulation à cause de multiples coupures, selon le ministère des Travaux publics. Un affaissement a lieu  au PK 483+200, Commune rurale d’Ankazomborona. La circulation est également interrompue au niveau du PK 378+00 reliant Maevatanàna et Ambondromamy. Une portion de route est submergée à cause de la montée des eaux suite à l'effondrement de la digue au PK 434+700, croisement d'Anjiajia.
 L'équipe du ministère des Travaux publics sont déjà à pied d'œuvre pour rétablir la circulation dans les plus brefs délais.
Par contre, certains axes dans la Région Sava et celle d’Analanjirofo sont déjà ouverts à la circulation après le passage de la forte tempête tropicale Cheneso dont la RN22 reliant Fénérive-Est et Vavatenina.
  Recueillis par A.R.

Fil infos

  • Christian Ntsay - "La priorité de l'Etat est la population"
  • Ville de Moramanga - Parfum d’abus de fonction et de corruption
  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Du déjà entendu !
    Redite. Ibidem. Récidive. La communauté internationale revient à la charge avec quelques nuances près. Une subtile note qui sonne après tout en litanie ou refrain du déjà entendu et qui, passez-nous les termes, frise à certains égards l’arnaque !SEM Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France, en résidence à Antananarivo, au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 23 janvier à la Résidence de France, devait s’étaler au moins sur deux sujets essentiels relatifs aux défis et enjeux de l’année en cours. En fait, sur les deux thèmes majeurs évoqués à savoir l’élection (présidentielle) et les îles Eparses, Arnaud Guillois annonçait la couleur concernant la position officielle affichée par le Quai d’Orsay.De l’élection, notamment présidentielle, qui se tiendra normalement au cours du dernier trimestre de l’année 2023, l’ambassadeur Arnaud Guillois a bien voulu émettre son avis qui devait, soulignons-le encore une fois, légitimement refléter la position officielle de la France dont…

A bout portant

AutoDiff