Publié dans Politique

Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup

Publié le mardi, 24 janvier 2023


Le tronçon sis au PK64 de la RN5 à Andranotsara, Commune d’Ampasimbe Onibe, localité sise entre Mahambo et Vavatenina, a été le théâtre d’un accident mortel de taxi-brousse, vers 10h du matin, mardi dernier. Le véhicule, une Mercedes Sprinter de la coopérative Fenosoava y a fait une embardée, faisant ainsi un mort. Il s’agit d’un nourrisson, une fillette de quelques mois. L’accident a fait également 8 blessés graves dont la mère de la petite, parmi les passagers. La dame serait dans un état critique. Comme les 7 autres victimes, elle a  été évacuée d’urgence à Toamasina. D’après une source sur place, la plupart des personnes blessées seraient en état d’urgence absolue. Quant au chauffeur, il est indemne. « Le concerné s’était rendu de son propre chef à la Gendarmerie », rapporte une source locale.
De sources concordantes, le conducteur aurait forcé un peu trop l’allure lorsque l’inattendu s’est produit. Car à un moment donné, il a dû éviter une crevasse. Déstabilisé par cette manoeuvre intempestive et trop risquée, le minibus a fait une embardée avant de partir brutalement en quelques tonneaux. Ce sont les éléments de la brigade de Gendarmerie de Foulpointe qui sont intervenus en premier sur le lieu du drame. Ils ont dû organiser les secours des victimes, et finalement leur évacuation à l’hôpital.
A part cela, ces gendarmes ont également démarré une enquête.
L’interrogatoire du chauffeur mis en cause, actuellement placé en garde à vue, permettra d’apporter davantage d’éléments de réponse pour comprendre la nature de l’accident. Des témoins rapportent que le conducteur aurait pris peur quant à un éventuel courroux de la population locale, et a préféré cette solution de s’en remettre aux Forces de l’ordre.
Certes, l’état de la route y est déplorable, du moins sur certains tronçons. Mais d’après une récolte des avis des usagers, certains chauffeurs de taxi-brousse desservant ce même axe auraient tendance à faire un excès de vitesse, souvent dans des conditions qui ne le permettraient guère.
F.R.

 




 

Fil infos

  • Christian Ntsay - "La priorité de l'Etat est la population"
  • Ville de Moramanga - Parfum d’abus de fonction et de corruption
  • Vanille - Les fossoyeurs de la filière démasqués !
  • Pacte national pour l’alimentation et l’agriculture - Le Président Rajoelina convainc et obtient 534 millions de dollars des partenaires
  • Conjoncture politique - L’Opposition concocte un plan machiavélique
  • Sommet sur l’alimentation en Afrique - Le Président Rajoelina défend la cause des agriculteurs
  • Exportation de crabes - Redevances quadruplées en une année
  • Maroc - Le Parlement décide de reconsidérer ses relations avec le Parlement européen
  • Embardée d’un taxi-brousse sur la RN5 - Un bébé décède sur le coup
  • Présidentielle - Le vote de la diaspora malagasy se dessine

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Du déjà entendu !
    Redite. Ibidem. Récidive. La communauté internationale revient à la charge avec quelques nuances près. Une subtile note qui sonne après tout en litanie ou refrain du déjà entendu et qui, passez-nous les termes, frise à certains égards l’arnaque !SEM Arnaud Guillois, l’ambassadeur de France, en résidence à Antananarivo, au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi 23 janvier à la Résidence de France, devait s’étaler au moins sur deux sujets essentiels relatifs aux défis et enjeux de l’année en cours. En fait, sur les deux thèmes majeurs évoqués à savoir l’élection (présidentielle) et les îles Eparses, Arnaud Guillois annonçait la couleur concernant la position officielle affichée par le Quai d’Orsay.De l’élection, notamment présidentielle, qui se tiendra normalement au cours du dernier trimestre de l’année 2023, l’ambassadeur Arnaud Guillois a bien voulu émettre son avis qui devait, soulignons-le encore une fois, légitimement refléter la position officielle de la France dont…

A bout portant

AutoDiff