Publié dans Politique

Viol en réunion de deux mineures - 13 individus jetés en prison

Publié le vendredi, 09 février 2024

La nuit du 30 janvier dernier, la localité de Tsaontsaona, Fokontany d'Ambohitrandraina, Commune d'Ambohimandry, District d'Arivonimamo, a été le théâtre d'un assaut de bandits.

Les bandits ont abusé de trois personnes dont deux jeunes filles de 10 et 14 ans, mais aussi une femme de 40 ans. Toutes ont souffert de terribles séquelles physiques de leur viol. Outre cela, les assaillants ont brûlé un garçon de 14 ans avec du sachet plastique, enfin volé une somme de 640 000 ariary.

Après l'enquête menée par l'Epj de la Gendarmerie à Arivonimamo, 13 suspects ont été alors arrêtés puis déférés au Tpi d'Arivonimamo. Le Parquet a décidé de les placer tous sous mandat de dépôt. Ce sont des hommes, entre 25 et 66 ans dont la plupart sont chefs de famille et qui ont des filles ayant le même âge que les victimes. Ils seront bientôt déférés.

D'après la Gendarmerie, les concernés ont participé directement à l'acte. Tous sont domiciliés dans la Commune d'Ambohimandry et d'Imerintsiatosika.

Différents objets tranchants ainsi que les vêtements qu'ils portaient la nuit de leur incursion dans ce village ont été retrouvés à leurs domiciles, lors d'une perquisition des Forces de l'ordre.

Par ailleurs, deux autres suspects ont réussi à s'échapper. Les fugitifs sont des habitants d'Anjanamahazo, toujours dans la Commune d'Ambohimandry.

 

F.R.

Fil infos

  • Castration des violeurs - L’Etat malagasy choisit le camp des enfants
  • Déplacement présidentiel en Turquie - Nouvelle offensive économique et diplomatique en vue
  • Castration des violeurs d’enfants - Ingérence de l’Union européenne
  • Arena Rajoelina - Critiques infondées sur ses activités
  • Actu-brèves
  • Forces armées - Pluie d’étoiles chez les officiers
  • Toamasina - Le corps d'un étranger retrouvé dans l'océan
  • Actu-brèves
  • Epidémie de choléra - Un paquebot en escale à Nosy Be suspecté
  • Peine pour les violeurs de mineures - La HCC approuve la castration chirurgicale

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • ODOF, oui mais … !
    La mise sur pied des unités de production dans le cadre du projet gouvernemental ODOF avance à grand pas. L’industrialisation, parmi les trois piliers, 3 Andry, sur lesquels s’appuie la Politique générale de l’Etat (PGE) reprend du souffle, du concret. Le projet One district, one factory, ODOF, est l’un des projets-phare du régime Orange. Un des projets qui marchent à une vitesse grand « V ». Tout porte à croire et au rythme actuel des actions, le projet ODOF couvrira le territoire national à la fin du second mandat de Rajoelina. Et la devise « aucun district n’est oublié » sera atteinte ! D’après certains observateurs de la vie nationale, la concrétisation dudit Projet entre dans la nécessité de la continuité du régime pour un second mandat. Elle justifie la réélection du Président sortant Rajoelina Andry en décembre 2023. Evidemment, il existe d’autres projets en marche qu’il faut, à tout…

A bout portant

AutoDiff