Publié dans Politique

Actu-brèves

Publié le vendredi, 29 mars 2024


La HCC prononce la déchéance de deux chefs d’institution. La présidente de l'Assemblée nationale a été déchue de sa fonction de député de Madagascar jeudi dernier. La Haute Cour constitutionnelle a ainsi répondu favorablement à la requête formulée par le député Paul Bert  Velontsara, président du groupe parlementaire « Isika rehetra miaraka amin’i Andry Rajoelina » (IRD). Dans son article 2, on peut ainsi lire « La déchéance de la députée Christine Harijaona Razanamahasoa est prononcée, avec toutes les conséquences de droit ». Dans le même élan, la HCC a aussi prononcé la déchéance du sénateur et ancien président du Sénat, Razafimahefa Herimanana. Parmi les motifs retenus par la Cour figure entre autres « les propos séditieux appelant les citoyens à la révolte et incitant l’Armée à une mutinerie ainsi que ses  agissements tendant à faire entrave au processus électoral, un processus par lequel s’exerce et s’évalue la démocratie dans le pays ». Après cette décision et la constatation d’une vacance de poste, la HCC dans l’article 4 de ce même verdict a désigné comme sénateur de Madagascar, le candidat Rabetsaroana Willy Sylvain second de la liste IRMAR d’Antananarivo. Les deux intéressés n’ont pas assisté à l’audience. Ils ont été représentés par leurs avocats respectifs.


Reconduction de Gérard Andriamanohisoa  au SENVH. Le premier secrétaire d’Etat a été enfin désigné. Il s’agit de Gérard Andriamanohisoa. Celui-ci reprend son ancien poste en tant que Secrétaire d'Etat en charge des Nouvelles villes et de l’Habitat. Il reste ainsi 10 autres à nommer. Le SENVH a encore beaucoup de pain sur la planche. Bien que le projet de transport par câble avance bien, celui reliant Ankatso Anosy reste lettre morte actuellement. En outre, le vaste projet Tanamasoandro et les fly over, des promesses présidentielles font partie du gros lot de ce département. Gérard Andriamanohisoa précise qu’il est résolu à bien mener les tâches qui sont allouées au SENVH.


ENAM : Privilégier la qualité des formations dispensées sur la quantité de personnes formées. L'Association des diplômés en hautes études en administration (ADHEA) de l'Ecole nationale d'administration de Madagascar (ENAM) a récemment renouvelé son engagement envers l'excellence de la formation et le développement de l'administration publique et privée à Madagascar. Cette initiative a été soulignée lors d'une rencontre avec la  ministre du Travail, de l'Emploi et de la Fonction publique, Hanitra Fitiavana Razakaboana. Le président de l'ADHEA, Andriamahafaly Rado Ramanantsoa, a mis en avant les compétences et les expertises des diplômés de l'ENAM. Il a proposé une étroite collaboration avec le ministère afin de valoriser ces ressources humaines qualifiées. Cette démarche vise à promouvoir une synergie entre les anciens élèves et les institutions gouvernementales pour le bénéfice de l'administration malagasy. La ministre a souligné l'importance d'une formation de qualité pour les agents de l'Etat. Elle a mis l'accent sur la pertinence de privilégier la qualité des formations dispensées plutôt que la quantité de personnes formées. De plus, elle a salué l'engagement de l'ADHEA à contribuer activement à l'amélioration de la gestion des affaires publiques à Madagascar. Cette initiative conjointe vise à élever les standards de l'administration et à favoriser le développement professionnel des acteurs clés de la fonction publique à Madagascar.


Les résultats des priorités des 100 premiers jours diffusés publiquement. Les différents départements ministériels ont présenté au cours du dernier Conseil des ministres les résultats obtenus au cours des 100 jours d’évaluation imposée par le Président de la République Andry Rajoelina. En effet, cette période va être servie comme indicateur de la bonne marche et de l’efficacité de chaque ministère. Les bilans seront ainsi diffusés sur les média afin que le peuple malgache ait connaissance des résultats et de la compétence de chaque ministre à son poste. Les contribuables auront ainsi un aperçu des avancées faites par le Gouvernement actuel. Après ce mini test, on ne sait pas si un remaniement aura lieu ou non. Le Président avait annoncé les priorités de ses 100 premiers jours au pouvoir lors de son discours de fin d’année. Parmi les projets prioritaires figurent la lutte contre l’insécurité, la poursuite du projet titre vert, la poursuite de la digitalisation au niveau des Fokontany ou encore la gratuité de la contraception et du planning familial. Le chef du Gouvernement, Christian Ntsay, a présenté devant l’Assemblée nationale en début février le programme pour les 100 premiers jours, même au-delà, de ce second quinquennat d’Andry Rajoelina qui a fixé plusieurs priorités dans son discours de Politique générale de l’Etat (PGE).

Fil infos

  • Mission du FMI à Madagascar - Deux appuis financiers importants sur la table des négociations
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Enseignement supérieur - L'université de Fenoarivo -Atsinanana officiellement inaugurée 
  • Administration - Le Président veut des collaborateurs loyaux et efficaces
  • Actu-brèves
  • JIRAMA - Le manager de redressement bientôt dans le ring
  • Lutte contre la corruption à Madagascar - Le CSI pointe du doigt les blocages institutionnels
  • Conseil des ministres décentralisé - Focus sur Toamasina
  • Législatives - 470 prétendants à l’assaut des 163 sièges au Parlement

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Recadrage présidentiel
    Au terme d’un Conseil des ministres, délocalisé à Toamasina, la capitale de la Région d’Atsinanana, le Chef de l’Etat Rajoelina Andry et la délégation qu’il conduit, des membres du Gouvernement, se sont enquis de l’état actuel de la situation de l’avancement des travaux s’inscrivant dans le cadre des projets présidentiels dans le Grand Port et aussi de la Région d’Analanjirofo.A Toamasina, le Président Rajoelina et sa suite dont entre autres le Premier ministre, Ntsay Christian, la ministre de la Justice Landy Mbolatiana Randriamanantsoa, le ministre des Travaux publics, le colonel Ndriamihaja Livah Andrianatrehina, le Secrétaire d’Etat en charge des Nouvelles villes Gérard Andriamanohisoa et bien d’autres, ont constaté de visu l’état de la réalisation des travaux. Le chantier MIAMI, un projet présidentiel phare dans le Grand Port de l’Est, continue son bonhomme de chemin. En dépit des retards dus aux crises sanitaires de 2020- 2022 et surtout à cause de…

A bout portant

AutoDiff