Publié dans Politique

Président Andry Rajoelina - « Seul je marche vite, mais ensemble nous irons loin »

Publié le lundi, 21 janvier 2019

Samedi Andry Rajoelina est devenu officiellement Président de la République de Madagascar. Lors de son discours d'investiture, il a rappelé ses engagements pour le développement rapide du pays.
« Comme un bateau à voiles, le peuple malagasy vacille, tangue, mais jamais il ne sombre. Vous tous, je vous conduirai à bon port, le port du développement, de l'émergence et de la réussite. Nous allons rétablir la fierté nationale», a indiqué le nouvel homme fort du pays. Andry Rajoelina, 44 ans, a insisté sur ses engagements inscrits dans l'Initiative pour l'Emergence de Madagascar lors de son discours devant les membres des Institutions et les invités, à Mahamasina, où il est devenu officiellement le 2e Président de la 4è République. « On me surnomme TGV. Seul, je marche vite, mais ensemble nous irons loin.

J'ai besoin de chaque force vive de la Nation. (…) Le projet de la nouvelle ville sera la vitrine de l'océan Indien. Un projet symbolique qui sortira de terre cette année même », dit-il à l'endroit de ces concitoyens.
Refusant tout monopole de l'économie à Madagascar, l'homme fort du pays a réitéré sa volonté de promouvoir le « made in Madagascar », de doubler la production d'électricité pendant son mandat, de le commercialiser à un prix abordable pour les Malagasy, son ambition de construire des entreprises de construction de panneaux solaires.  Parlant d'alimentation, le plus jeune Président élu du continent africain veut aussi doubler les terres cultivables durant les cinq prochaines années en soutenant les agriculteurs pour arriver à l'autosuffisance alimentaire. Andry Rajoelina soutient que le lancement des travaux pour la nouvelle Ville Tanamasoandro à l'ouest de la Capitale pour abriter les bureaux administratifs est prévu cette année.
Parlant de la décentralisation, le nouveau Président de la République annonce officiellement sa volonté de remplacer les chefs de Région par des gouverneurs régionaux qui seront dotés notamment d'engins de construction de route avant la fête de l'indépendance pour réaliser les projets de développement. Le nombre de régions passera de 22 à 23 souligne par ailleurs Rajoelina durant son allocution. Touchant mot par rapport à la fonction publique, Andry Rajoelina annonce la création d'une entité spéciale qui sera mise en place au niveau de la Présidence pour recueillir les doléances des contribuables. « Les abus de pouvoir, la gabegie, le gaspillage, les marchés fictifs et les détournements de deniers publics sont inacceptables. Des sanctions sévères seront prises à l'encontre des délinquants. Plus personne ne sera au dessus de la loi », affirme intransigeant le nouvel homme fort du pays. Il prône également l'indépendance de la Justice.
En ce qui concerne la sécurité, au thème phare de l'IEM, Rajoelina rappelle son engagement à augmenter le nombre de Forces de sécurité sur l'île et à les doter de matériels derniers cris. Le nouveau Chef suprême de l'armée prévient par ailleurs les responsables au sein des Forces de l'ordre qui seraient tentés de faire des abus sur des civils, de brutaliser et de faire souffrir les citoyens, ou de se faire complice de tels actes, que des sanctions lourdes tomberont. « L'an prochain Madagascar célèbrera le 60è anniversaire du retour de son indépendance (…) Croyez-moi, de nombreuses choses auront changé à ce moment- là », indique Andry Rajoelina. « Mon rêve est que le pays se développe (…) La majorité des Malagasy partagent ce rêve. Actuellement, nous allons concrétiser ce rêve (…) Je suis convaincu que le moment est venu. Madagascar doit réussir », conclut-il  sa première adresse à la Nation en tant que Président de la République.
L.R.

Fil infos

  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars
  • Lutte contre l’insécurité dans la Sofia - Le député Velontsara dénonce l’immixtion de politiciens
  • Maroc - Le retour des Marocains au pays facilité
  • Colloque sur le grand Sud - Un grand pipeline d’eau à construire et 700km de routes à réhabiliter
  • Epidémie de  Covid-19 _ Reconduction de l’état d’urgence sanitaire - Assouplissement des mesures sanitaires - Défilé militaire dans les 6 Chefs-lieux de province
  • Parlement africain - Le parlement européen doit éviter de s'impliquer dans la crise entre le Maroc et l'Espagne
  • Taolagnaro - Un colloque régional pour résoudre les problèmes du Grand Sud
Pub droite 1

Editorial

  • Le PAC fait-il peur ?
    Le Pôle anti-corruption (PAC) sème-t-il la terreur quelque part ? A en croire certaine manigance orchestrée autour d’une proposition de loi 01-2020 PL échafaudée et soumise à l’Assemblée nationale, on s’interroge légitimement. Modifiant et complétant certaines dispositions de la loi n° 2016-021 portant règlementation du fonctionnement du PAC, elle inquiète.

A bout portant

AutoDiff