Publié dans Politique

Le Président Andry Rajoelina dans le Grand Sud - De l'eau, de l'électricité et du riz pour la population

Publié le mercredi, 30 janvier 2019

Des actes et non des paroles. Telle est la devise du Président de la République de Madagascar Andry Rajoelina qui a effectué sa première sortie hors d'Antananarivo après sa prise de fonction officielle à la suite de son investiture et la formation de son premier Gouvernement officiellement présenté la semaine dernière. Hier, le nouveau locataire d'Iavoloha s'est rendu à Beloha dans l'Androy et à Ampanihy dans l'Atsimo Andrefana. Cette sortie, prévue la semaine dernière mais repoussée pour diverses raisons, est destinée  à « marquer la grande priorité accordée » par le Président de la République « aux problématiques du Grand Sud de Madagascar ».

Quelques membres de la nouvelle équipe du Premier ministre Christian Ntsay, tels que le ministre de la Population, le Secrétaire d'Etat auprès de la Défense nationale chargé de la Gendarmerie nationale, ainsi que des  partenaires techniques et financiers de Madagascar ont été  du voyage. L'occasion pour le Chef de l'Etat de s'enquérir des besoins des populations locales, résumés par les propos du  chef de Région d'Androy : « Tout est priorité». Le Grand Sud est en effet frappé par la sécheresse, la famine, la rougeole, l'enclavement, l'insécurité chronique, le manque cruel d'infrastructures, et surtout, l'absence totale d'accès aux services sociaux de base.

La visite présidentielle a été alors une occasion de remercier mais aussi d'appeler les partenaires techniques et financiers à poursuivre les aides pour sauver la population du Sud du pays. Le Président de la République a également choisi cet instant pour annoncer des mesures d'urgence ainsi que la mise en place d'une stratégie de développement du Grand Sud avec des axes concrets et réalisables. L'extension d'un pipeline de 225 km pour alimenter en eau la population de l'Androy est l'annonce phare de la journée d'hier. Les travaux de construction de ce système d'adduction d'eau débuteront d'ici le mois d'avril et bénéficieront à 86 000 foyers. A court terme, pour remédier au problème d'accès à l'eau potable, des forages seront effectués.

En ce qui a trait au domaine de la santé publique, Rajoelina annonce l'envoi de 10 médecins pour prodiguer de soins gratuits et la construction de blocs opératoires. Par rapport à la question de l'électrification, la construction de parc solaire et la construction d'une usine de fabrication de panneaux solaires ont été annoncées. Quant à l'insécurité, il annonce l'arrivée des hélicoptères dans deux mois. Pour le cas particulier d'Ampanihy, le chef suprême des armées affirme que la première force d'intervention spéciale sera implantée dans ce District.

Parlant de désenclavement, Andry Rajoelina remercie l'Union européenne et rappelle que les travaux de construction et l'amélioration de la RN13 débuteront dans les plus brefs délais. Sur ce même sujet, il annonce que les gouverneurs de région, qui remplaceront les chefs de région, seront dotés de budget pour les travaux, notamment pour ceux de la RN10. Il ne manque pas de rappeler que des bulls et des tracks ainsi que du matériel seront envoyés pour débuter les travaux.

Il a profité de l'occasion pour annoncer des appuis supplémentaires pour lutter contre l'insécurité alimentaire. Le Président de la République rappelle l'arrivée prochaine des cargaisons de riz pour alimenter le circuit commercial de riz à bas prix pour les nécessiteux. En attendant, il annonce la distribution de plusieurs tonnes de riz pour les plus démunis.

La rencontre avec la population de Beloha a été suivie d'une réunion d'urgence avec les partenaires techniques et financiers à la salle d'œuvre catholique. Le coordonnateur résidant du système des Nations unies Violet Kakyomya a fait le tour d'horizon de la situation actuelle dans le Grand Sud. Elle a notamment interpellé le Président par rapport à l'insécurité et le manque de moyens et de personnels qui accentuent la précarité et la vulnérabilité de la population. En ce qui concerne l'insécurité dans le Sud, le Secrétaire d'Etat à la gendarmerie, le Général Richard Ravalomanana a annoncé qu'une réforme de la sécurité sera mise en œuvre dans le court terme. Les partenaires techniques et financiers proposent aussi la relance de l'agriculture.

Le représentant du Catholic Relief Service quant à lui demande une solution pérenne pour aider les pêcheurs. Pour le Sud, le secteur pêche est un élément- clé pour aider la population. Le directeur de coopération de l'Union européenne a appelé tout un chacun à mettre en place un plan d'urgence. Une visite du pipeline a suivi cette rencontre.

Recueillis par L.R.

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff