Publié dans Politique

Marchés fictifs de 1 milliard d'ariary - L'Etau se resserre autour de Mahafaly Solonandrasana Olivier

Publié le vendredi, 01 mars 2019

Un nouveau scandale de marchés fictifs s'élevant à 1 milliard d'Ariary vient d'être révélé au grand jour ! 7 personnes dont 5 maires ont été déférées auprès du Pôle Anti-Corruption (PAC) qui est la juridiction de référence du BIANCO avant - hier. Les 5 élus ont été mis sous contrôle judiciaire tandis que les deux autres suspects, dont un haut fonctionnaire au sein de la Primature et la gérante de l'entreprise bénéficiaire, ont été placés sous mandat de dépôt. Cette affaire place, une fois de plus, l'ancien Premier ministre, Mahafaly Solonandrasana Olivier sur la sellette. En effet, le haut fonctionnaire en question n'était autre que l'un de ses conseillers à Mahazoarivo tandis que la dame est l'épouse de celui - ci.

Pour rappel, les doléances relatives à cette affaire ont été déposées auprès de la branche territoriale Antsiranana du Bureau Indépendant anti-corruption (BIANCO), au mois d'août 2017.Des doléances sous couvert d'anonymat rapportant des faits de suspicion de favoritisme dans l'octroi des marchés relatifs à la construction des bureaux des communes rurales, dans le District d'Antsiranana II, bénéficiaires des subventions exceptionnelles octroyées par le ministère de l'Intérieur et de la Décentralisation. Les marchés en question auraient été attribués sans aucun appel d'offres par les Maires à une seule entreprise appartenant à une dame, épouse d'un haut responsable auprès de la Primature.

D'après lesdites doléances, ces élus auraient reçu l'ordre de virer directement les subventions au compte bancaire de l'entreprise sus-évoquée sans même que les travaux n'aient été achevés ou commencés. Les cinq communes bénéficiaires des subventions exceptionnelles, en vue de construire des nouveaux bureaux communaux et concernées par cette affaire de favoritisme de grande envergure, sont Anketrakabe, Andrafiabe, Ambolobozobe, Antsalaka et Mahavanona.

Vers une saisine de la Haute Cour de justice

Les faits évoqués ont été corroborés par les investigations du BIANCO qui ont révélé des  faits de favoritisme,  de cadeau illicite et de faux et usage de faux en écriture publique. Des sources au courant du dossier, l'ancien ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation, et non moins ancien Premier ministre qui a été récemment auditionné par le BIANCO concernant cette nouvelle affaire de favoritisme dans l'utilisation des subventions exceptionnelles. Selon des sources bien informées, la gérante de l'entreprise incriminée aurait offert une voiture en guise de cadeau à l'occasion de l'anniversaire d'un des enfants de l'ancien chef du Gouvernement. Parallèlement à son traitement au niveau du PAC, le dossier pourrait également faire l'objet de saisine auprès de la Haute Cour de justice. Cette affaire s'ajoutent aux autres dossiers de détournement de subventions exceptionnelles dans plusieurs communes dont Ambohimahamasina dans lesquels sont aussi cités le nom de cet ancien candidat à la Présidentielle.

Pour le moment, le BIANCO n'a pas encore voulu faire de commentaire sur le sujet. Toutefois, l'équipe d'Ambohibao a tenu à rappeler d'une manière générale qu'il fait et continue de faire son travail et sansdistinction d'appartenance politique. Le BIANCO a aussi démenti les rumeurs de chasse aux sorcières véhiculée tout en soutenant que la lutte contre la corruption est menée pour l'intérêt de la nation.

La Rédaction

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff