Publié dans Politique

Braquage chez Accès Banque - Coup de filet sur les présumés auteurs principaux

Publié le mardi, 21 mai 2019

L’affaire ne doit surtout pas passer sous silence ! L’Accès Banque était le théâtre d’un assaut perpétré par un gang le 8 mai dernier à Toamasina. Les assaillants dont le chef se prénomme Fortunat s’étaient enfuis avec 50 millions d’ariary. Le week-end dernier, les limiers du commissariat du 1er arrondissement de Tanambao de la ville portuaire de l’Est ont réalisé un important coup de filet : les sbires de Fortunat, c’est-à-dire ceux qui sont considérés comme les présumés auteurs directs du forfait, étaient tombés dans une embuscade de la Police. Ils sont trois à être directement impliqués ainsi.
Pourquoi cette assurance de la Police ? Les suspects ont pu être facilement identifiés grâce à leurs images filmées par les caméras de surveillance. Les acolytes de Fortunat n’ont même pas pris la peine de camoufler leurs traits. Et cela ne date pas uniquement du 8 mai dernier dans les locaux de cette banque. Ils ont agi de la même façon lors de l’autre attaque ayant visé un commerce de gros de boissons le 3 mai dernier à Tanambao V. Les malfrats ont emporté 10 millions d’ariary.


A notre source d’ajouter que les noms des récents compagnons de Fortunat arrêtés, sont connus. L’un d’eux était équipé d’une arme à feu et c’est lui qui a agressé une employée de l’Accès Banque. Selon les explications du commissaire du premier arrondissement à Toamasina, deux autres complices des premiers sont encore recherchés.Ces récentes interpellations viennent donc s’ajouter aux précédentes. Il faut préciser qu’une partie des membres du gang, l’avait été déjà le jour même du braquage touchant le grossiste le 3 mai dernier. Lors de leurs auditions à la Police, les bandits ont reconnu les faits, d’autant plus que leurs images fournies par la vidéo alors qu’ils étaient dans le feu de l’action, les ont complètement confondus. Enfin, les arrestations des auteurs directs supposés à l’attaque, se sont soldées par la saisie d’un revolver, de trousseau de clés, d’amulettes ainsi que des sacoches prévues à transporter le butin. Une moto ainsi que des cartes d’identité des  victimes des cambriolages et agressions par ce gang.
F.R/Kamy

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff