Publié dans Politique

Membres du Gouvernement Ntsay Christian - Une nouvelle entrante, deux revenantes et 19 reconduits

Publié le mercredi, 24 juillet 2019

Dans la foulée de la reconduction de Christian Ntsay au poste de Premier ministre, vendredi dernier, les membres du deuxième gouvernement du quinquennat du Président Andry Rajoelina, ont été annoncés hier. A lire la liste publiée, force est de constater que le duo à la tête de l’Exécutif a procédé uniquement à un très léger changement.  La lecture du décret de nomination des membres du Gouvernement a été faite par le secrétaire général de la présidence adjoint, Dina Andriamaholy, hier dans la soirée au Palais d’Ambohitsorohitra.  Comme le précédent Gouvernement, celui annoncé hier compte 21 ministres et 1 secrétaire d’Etat. Cette nouvelle équipe gouvernementale est essentiellement marquée par l’entrée du professeur Blanche Nirina Richard. Nommée ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique, elle  succède au professeur Félicitée Madeleine Rejo Fienena.  L’autre fait saillant de ce changement, c’est aussi le retour dans le Gouvernement de deux ministres, qui avaient démissionné pour cause de candidature aux législatives. Elue à Bealanana, Marie Thérèse Volahaingo retrouve le portefeuille de ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle.

Lucien Irmah Naharimamy, député élue à Toamasina I, retrouvera son siège au ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Femme.  Mis à part ces trois changements, 19 des 22 ministres choisis étaient déjà membres du précédent Gouvernement du Premier ministre Christian Ntsay, mis en place le 24 janvier 2019.  Citons à titre d’exemple, le Général de Division, Léon Jean Richard Rakotonirina conserve son portefeuille de ministre de la Défense nationale ;  Naina Andriantsitohaina est reconduit au ministère des Affaires étrangères ; Jacques Randrianasolo reste le Garde des sceaux et ministre de la Justice  et  Tianarivelo Razafimahefa rempile au ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation. Richard Randriamandrato continue son travail entamé au ministère de l’Economie et des Finances. Hajo Andrianainarivelo lui aussi poursuivra ses réformes au sein du ministère de l’Aménagement du territoire, de l’Habitat et des Travaux publics.  Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo est solidement ancrée au ministère de la Communication et de la Culture. De même, le Général de Division, Richard Ravalomanana est lui réinstallé au secrétariat d’Etat auprès du ministère de la Défense nationale, chargé de la Gendarmerie nationale.  A leur nomination en janvier dernier, ces membres du Gouvernement avaient signé un contrat-programme d’un an. Un contrat-programme à réaliser en tenant compte des Velirano du Président de la République, du programme Initiative pour l’Emergence de Madagascar et de la Politique générale de l’Etat, ainsi que de la loi des finances rectificative. Chaque département ministériel devait être évalué sur ses réalisations  six mois après la nomination des ministres. Conformément à cette annonce, des évaluations ont été menées durant les trois derniers jours, selon la déclaration lue par le Sgpa hier. Il reste six mois aux ministres pour concrétiser leurs engagements. Les membres du Gouvernement devront assister à leur premier Conseil des ministres sous l’égide du Président Andry Rajoelina ce jour à Iavoloha.
 La Rédaction

Fil infos

  • Agression meurtrière - Le tueur cache le corps sous des cosses de riz
  • Liaison aérienne Afrique du Sud - Madagascar - Airlink s'impatiente
  • Grève au MAE - Les syndicats désavouent les propos du ministre
  • Hausse des prix du carburant - âpres négociations Etat–Compagnies pétrolières
  • Association de malfaiteurs - Ninie Donia et ses co-accusés condamnés
  • Les actus en bref
  • Disparition de 36 kg d’or et 64.000 litres de gasoil - Des "magiciens" à Madagascar !
  • Lutte antiacridienne - Un pesticide controversé utilisé à Madagascar
  • Face-à-face entre les députés et le Gouvernement - La JIRAMA sous le feu des critiques !
  • Ministère des Affaires étrangères - Les grévistes veulent changer d’interlocuteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Psychose prématurée !
    Panique avant terme ! Depuis un certain temps, l’ombre d’une éventuelle augmentation des prix à la pompe pèse lourdement. Avant que les autorités compétentes, de concert avec les patrons des Compagnies pétrolières, n’annoncent les nouveaux prix la panique des flambées de prix des carburants envahissent déjà les esprits. Les stations-service sont prises d’assaut. Un réflexe très dangereux dans la mesure où il risque d’épuiser avant terme les réserves et d’un. Il portera atteinte aussi et surtout au calcul de projection à la gestion des stocks. Il faussera certainement l’enjeu. Le directeur général de l’Office malgache des hydrocarbures (OMH) a dû prendre la mesure sévère à savoir interdire le stock de carburant. La hantise de l’inflation empoisonne avant coup ! Jusqu’à hier, jeudi 30 juin, les dirigeants au sommet de l’Etat et les décideurs des compagnies pétrolières n’étaient pas encore parvenus à s’entendre sur les nouveaux prix. Evidemment, il s’agit d’un…

A bout portant

AutoDiff