Publié dans Politique

Programme national « Fihariana » - Les entrepreneurs du Vakinankaratra à l’honneur !

Publié le mardi, 13 août 2019

Faire des jeunes et des femmes, des réels acteurs du développement. Tel est l’objectif principal du « Fihariana », un projet présidentiel qui s’est désormais mué en programme national touchant plusieurs secteurs comme l’agriculture, la pêche, l’élevage, les sciences et techniques, la production industrielle, etc. Les jeunes entrepreneurs qui désirent obtenir un financement doivent soumettre leurs projets à un processus de sélection rigoureuse. L’appui financier des projets retenus, suivant l’envergure et la pertinence, s’élève à 200 millions d’ariary. Les prêts accordés sont à un taux préférentiel varié entre 5% et 9,75%, grâce à une collaboration avec les banques BNI Madagascar et BOA Madagascar.

 

Le déplacement du Président de la République, Andry Rajoelina dans  la Région Vakinankaratra – à Manandona et Andranomanelatra en l’occurrence – où plusieurs projets y ont été retenus entre dans ce cadre. A Manandona, les membres de l’association Avotra recevront un appui financier pour accompagner leur projet d’optimisation de l’exploitation des 30 ha de terrain cultivable. Cette association œuvre dans la production de pomme de terre et de haricot vert, mais aussi dans la filière artisanale. Sur le long terme, le financement contribuera à élargir la capacité de production des membres de l’association.

Soutien technique et financier

Cinq autres bénéficiaires du même appui à Andranomanelatra ont également reçu la visite du Président. Le chef de l’Etat est venu constater de visu les activités de producteurs de lait qui, grâce au financement de Fihariana, pourront  s’approprier de nouvelles vaches laitières et normaliser leurs activités. Une assistance technique leur sera offerte durant la première année de leur projet, afin de s’assurer de la qualité de la production ; mais surtout pour garantir la pérennisation des acquis.

En effet, « Fihariana » ne se contentera pas d’accorder des prêts de financement, mais accompagnera aussi les bénéficiaires autant dans la formation et la professionnalisation  ainsi que la recherche de partenaires qui travailleront en étroite collaboration avec les bénéficiaires. Pour le cas de ces projets de vaches laitières par exemple, la société SOCOLAIT figurant parmi les partenaires du projet, assurera la collecte des productions à venir.

Durant sa rencontre avec les bénéficiaires, le Président de la République a rappelé l’importance des engagements des citoyens à travers le projet « Fihariana » à savoir entreprendre, créer des emplois, se professionnaliser et contribuer au développement local et national. Le Chef de l’Etat a réitéré sa volonté de soutenir ceux aspirant à un avenir meilleur. Il a rassuré quant à l’impartialité dans les sélections des projets à financer et a affirmé son engagement personnel dans le suivi des projets. Après cette première descente dans le Vakinankaratra, le Président continuera son périple dans d’autres régions toujours dans le cadre du programme « Fihariana ».

Recueillis par Sandra R.

Fil infos

  • Coronavirus - Le Président met l’accent sur l’objectif « zéro décès »
  • La presse en deuil - Décès de Salomon Ravelontsalama
  • Lutte contre la Covid-19 - Quid du sens de la responsabilité citoyenne ?
  • Nouvelle organisation pour le « Vatsy Tsinjo » - Du porte-à-porte pour renouveler la liste des bénéficiaires
  • Ministère de l'Economie et des Finances - Sept nominations dont un directeur du budget
  • Lutte contre la Covid-19 - Dix concentrateurs d’oxygène remis à Fianarantsoa par le Chef de l’Etat
  • Double explosion à Beyrouth - Une ressortissante malagasy parmi les victimes
  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !

La Une

Editorial

  • Crise démentielle !
    Décidément, la crise sanitaire ne suffit pas. Il nous en faut encore d’autres. La crise de jalousie et la maladie de nostalgie rongent les esprits égarés des meneurs du Rodoben’nympanohitra ho amin’nydemokrasiaeto Madagasikara (RMDM), une plateforme regroupant les déchus du pouvoir et les déçus de leurs propres prestations lors des derniers scrutins. L’arrivée de Rajoelina Andry Nirina, par la voie royale des urnes, dérangent les ratés de la politique du pays. Le nouvel homme fort du pays fait naître auprès de ses adversaires une profonde jalousie. Le jeune Président, la quarantaine, gêne. Les adversaires déclarés, des quinquagénaires, des sexagénaires et même un certain septuagénaire n’admettent point leurs défaites. Ils ne veulent rien savoir ! La bande à Tsarahamy ne tolère, à jamais, la victoire éclatante du jeune Rajoelina. Le soutien populaire qu’il bénéficie rend malade. La crise de jalousie, tellement profonde et virulente, déclenche une autre crise beaucoup plus inquiétante,…

A bout portant

AutoDiff