Publié dans Politique

Problèmes de la JIRAMA - “Je prendrai mes responsabilités”, affirme le Chef d’Etat

Publié le jeudi, 14 novembre 2019

Le Président de la République annonce un redressement à venir de la JIRAMA. Il a pris l’engagement d’appliquer des mesures d’urgence pour solutionner les problèmes de distribution d’eau et de fourniture en électricité. Le Chef de l’Etat a annoncé ces mesures lors d’une interview hier. Une colère froide gronde ces derniers jours auprès des usagers de la JIRAMA à cause notamment des coupures à répétition de l’électricité et des problèmes de fournitures en eau potable. Interrogé face à cette situation, le Président de la République affirme qu’il allait prendre ses responsabilités et qu’il travaillait d’ailleurs déjà sur des solutions pour résoudre ces problèmes. « Les dirigeants et les employés au sein de cette société ont cherché des solutions. J’estime que la population ne doit pas souffrir comme en ce moment du manque d’eau.  C’est pour cela que nous avons pris en main le problème », explique le Président de la République.

 

Le locataire d’Ambohitsorohitra reconnaît les nombreux problèmes affrontés par la JIRAMA. Le Président Andry Rajoelina soutient par exemple que le plus grand problème en matière de distribution d’eau est la faible capacité de production de la JIRAMA. Le besoin en eau potable d’Antananarivo s’élève à 300.000 mètres cube or la compagnie nationale ne peut produire que 180 000 mètres cube, rappelle-t-il. Le Chef de l’Etat soulève également la vétusté et la désuétude des infrastructures, rappelant notamment que certains canaux utilisés actuellement datent de l’époque de l’Eau et Electricité de Madagascar (EEM).

En ce qui concerne le problème des coupures d’électricité ou des délestages, le numéro Un du pays met en avant l’insuffisance et la vétusté des infrastructures. Seules six sous- stations assurent la distribution d’électricité à Antananarivo. Or, les besoins de la population ont évolué depuis la mise en place de ces sous-stations causant les innombrables coupures d’électricité. « Avant, nous n’utilisions l’électricité que pour les ampoules, la télévision et la radio. Aujourd’hui, beaucoup utilisent les microondes, les brushings, … », affirme le Chef de l’Etat. La désuétude des infrastructures favorise également ces coupures. Chaque pluie et chaque éclair peuvent ainsi entraîner des coupures.

Le Président de la République indique avoir déjà tenu des réunions avec les dirigeants au niveau de la JIRAMA.  Des décisions seront prises et annoncées incessamment, indique-t-il. « Nous trouverons des solutions. Nous ne fuyons pas nos responsabilités. Je prendrai en main le problème et je trouverai des solutions. Nous nous réunissons souvent. A chaque problème correspond une solution. Donc des solutions seront fournies aux Malagasy. Il y a de nombreux problèmes. Nous traversons une période difficile. La population souffre du manque d’eau potable. Je suis conscient de ces souffrances », déclare le Président Andry Rajoelina. Il ajoute suivre le problème de près.

« Des mesures d’urgence doivent être mises en place. Je réunirai les journalistes et les consommateurs pour annoncer ces solutions pour redresser tout ce qui doit être redressé à Antananarivo, surtout en matière de problème d’approvisionnement en eau et de coupure d’électricité » , annonce ainsi le Président malagasy. Il renchérit en soulignant que l’accès à l’eau potable dans tout Madagascar est une de ses priorités. Des châteaux d’eau sont en cours de construction, mais appelle toutefois à la patience car la réalisation des infrastructures nécessite du temps. « Les travaux ont commencé et seront terminées d’ici quelques mois » dit-il.

La Rédaction

Fil infos

  • Nécrologie - Le Père Sylvain Urfer décède en France à l’âge de 80 ans
  • La Vérité de la semaine
  • Lutte contre la Covid-19 - Les mesures prises par Madagascar font école
  • Projets de développement - Le Président sollicite le soutien et l'expertise allemande
  • Le Gouvernement Ntsay face aux députés - Les sujets socio-économiques au menu !
  • Approvisionnement en eau à Antananarivo  - La qualité et la distribution reviendraient à la normale
  • Destruction de forêt - Six individus déférés à Moramanga
  • Hausse des cas de Covid-19 - Des gouverneurs bousculent les mauvaises habitudes
  • Restrictions mondiales liées à la Covid-19 - L’assistante d’Antonio Guterres annule sa mission à Madagascar
  • Marc Ravalomanana - Précampagne sous couvert de redynamisation

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • La CENI opérationnelle !
    Enfin, les neuf nouveaux membres de la CENI entrent en fonction. Comme l’exige la loi, ils ont prêté serment devant la Cour suprême ce mercredi 1er décembre et ce en présence du Chef de l’Etat Rajoelina Andry et du ministre de la Justice Imbiky Herilaza.Arrivés au terme de leur mandat, les anciens commissaires électoraux durent plier bagage. Me Hery Rakotomanana et son équipe cèdent la place à Dama Andrianarisedo Retaf Arsène, Randrianarivonantoanina Tiana Ifanomezantsoa, Ravalitera Jacques Michael, Andriamazaray Andoniaina, Razafindrabe Guy Georges, Abdallah Houssein, Razafimamonjy Laza Rabary, Fidimiafy Roger Marc, Ralaisoavimanjaka Andriamarotafikatohanambahoaka. Victime de certain dysfonctionnement dans le mécanisme interne, l’ancienne Instance d’Alarobia chargée d’organiser les élections à Madagasikara avait dû se débattre durement pour esquiver les boulets rouges de certains acteurs politiques. Me Rakotomanana dut user de son talent d’Avocat pour plaider la cause de ses anciens confrères. Il fallait défendre à tout prix l’intégrité et la crédibilité de…

A bout portant

AutoDiff