Publié dans Politique

Demande d’annulation des élections - Que les élus du TIM démissionnent !

Publié le mercredi, 04 mars 2020

Une aberration. Tel pourrait – on qualifier la dernière déclaration des membres de l’opposition rassemblés au sein du RMDM (« Rodoben’ny mpanohitra ho an’ny Demokrasia eto Madagasikara) avant – hier. Ce rassemblement d’opposants issus du parti « Tiako i Madagasikara » (TIM) et du « Hery Vaovao ho an’i Madagasikara » (HVM) a, en effet, demandé l’annulation de toutes les élections depuis l’année 2018. Ces politiciens malheureux des dernières élections – dont Marc Ravalomanana et son poulain, Tahiry Ny Riana Andriamasinoro – ont profité de la déclaration de la CENI sur les irrégularités dans la liste électorale pour exiger que la présidentielle, les législatives, les communales et municipales soient à refaire. Ils sont jusqu’à remettre en question les résultats des scrutins lors de ces différents rendez – vous électoraux.

Pourtant, la Commission électorale nationale indépendante a assuré que malgré les numéros identiques des cartes d’identité nationale, cela n’a aucun impact sur le choix des électeurs et encore moins sur les résultats des scrutins.

La requête de l’opposition est d’autant plus absurde lorsqu’on sait que, en dehors de la présidentielle, le HVM n’avait aucun candidat lors des élections législatives et des municipales. Le TIM, quant à lui, compte quelques élus parmi les candidats qu’il a aligné lors des législatives et des communales. N’ayant pas digéré leur défaite successive lors des dernières épreuves des urnes, Marc Ravalomanana et ses compagnons de lutte ne cessent de chercher les moyens de nuire au régime. Au lieu de dénigrer un système dont ils ont eux – mêmes intégré et par lequel ils ont été votés, les élus du TIM devraient commencer par démissionner de leurs postes de députés, maires et conseillers municipaux. C’est la seule façon pour l’ancien Président et sa troupe d’être crédibles, sinon, leur manœuvre n’est que de la pure mauvaise foi politique. Bref, une réaction de mauvais perdants ! 

L.R.

Fil infos

  • Cryptomonnaie africaine - Des souscripteurs de Madagascar victimes
  • Pollution - Antananarivo étouffe
  • Akamasoa - Inauguration de l’Institut d’Excellence culinaire Guillaume Gomez
  • Energie fossile - Les ressources locales remises en question
  • Drame familial - Il assassine froidement sa tante
  • Axe Toamasina-Foulpointe - Coup d’envoi d’une réhabilitation en béton !
  • Trafic d’or aux Comores - Un directeur des aéroports et un fils de procureur devant la barre
  • Kidnapping et agressions - Le cas des albinos malagasy préoccupe les Nations Unies
  • Usine « Pharmalagasy » - Une ambition locale et internationale confirmée
  • Ivato - Un camp au nom du Général Ismaël Mounibou 
Pub droite 1

Editorial

  • Un leadership mérité !
    La Grande île recevra le prochain Panel international Cacao fin en juin 2023 à Antananarivo. Pour ceux ou celles qui sont branchés dans ce secteur porteur, il s'agit d'une victoire gagnée à bras le corps par le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Consommation (MICC). Au cours de la 106 ème réunion du Conseil de l'Organisation du Cacao (ICCO) à Abidjan, le mois dernier, le 29 septembre, la délégation malagasy conduite par le ministre Razafindravahy Edgard s'était livrée à une bataille acharnée et un pari de taille pour remporter ce prochain rendez-vous à Antananarivo. De facto, Madagasikara s'est adjugé la première place mondiale dans la production de cacao. Un rang que la Grande île mérite.

A bout portant

AutoDiff