Publié dans Société

Ambohimahasoa - Un farouche défenseur de la sécurité sauvagement assassiné

Publié le dimanche, 28 juin 2020

« … Lui régler définitivement son sort ! ». C’est ce que les proches d’Alain Rakotobe, alias Radidy, la quarantaine, ont qualifié du comportement de ceux qui l’ont assassiné, samedi après-midi dernier à Ambohimahasoa. En effet, ce quadragénaire, et non moins chef de famille,  fut plutôt  connu comme ayant été un farouche défenseur de la sécurité dans la Commune rurale de Manandroy où il résidait. « Au village, lors d’un raid des dahalo, Radidy n’hésite pas souvent à s’opposer par la force aux assaillants. C’est ce qui s’était d’ailleurs produit samedi dernier, bagarre qui lui était malheureusement fatale », déplore le frère de la victime.

 

Samedi après-midi dernier, des bandits qui auraient sûrement attendu le moment opportun pour régler son sort à leur adversaire, l’ont  assassiné en faisant feu sur lui avant de lui poignarder. L’agression est survenue à l’entrée de sa petite Commune où la victime allait rejoindre son foyer après avoir effectué quelques achats à Ambohimahasoa.

Transporté d’urgence dans un centre de soins, le malheureux n’a pas tenu le coup et a succombé avant même que les médecins n’aient pu tenter quoi que ce soit pour le sauver. «  Sur son corps, les plaies laissées par les impacts des balles ainsi que d’autres encore occasionnées par les coups de couteau, sont trop importantes », confie le proche du défunt.

A ce dernier de déplorer également que les agresseurs auraient été identifiés, depuis longtemps. De plus, ces derniers auraient maintes fois menacé de tuer le quadragénaire. Mais que les agresseurs peuvent circuler librement, faute de plainte, ni action judiciaire permettant de les épingler. Enfin, notre interlocuteur de s’adresser au dirigeant du pays pour qu’il se penche sur le sort de l’épouse et des enfants du défunt du fait des menaces qui pèseraient également sur ces derniers.

Franck R.

Fil infos

  • Contrat de location auprès de la compagnie STA - Démenti du ministère de l’Economie et des Finances
  • Etats – Unis - Investiture sous haute protection pour le Président Joe Biden
  • Campagne de reboisement 2021 - 75 000 hectares à couvrir d’arbres !
  • Chambre haute du Parlement - Razafimahefa Herimanana, élu président du Sénat
  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère
  • Nouvelle hausse des cas de Covid-19 - Appliquons les gestes qui sauvent !
  • Président de la République - Trois magistrats et un ancien ministre parmi les désignés sénateurs
  • Campagne de reboisement 2021- Coup d’envoi par le couple présidentiel à Taolagnaro
  • Trafic de 73,5 kg d’or - L’Opposition divague
  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
Pub droite 1

Editorial

  • Plein régime !
    Les Institutions de la République se mettent en selle lentement mais sûrement. Le Sénat s’installe définitivement. Désormais, le Parlement fonctionne à plein régime. Il reste un gros paquet, la Haute Cour constitutionnelle (HCC). Le mandat du président de cet auguste Institution arrive à son terme. Une chose est certaine, Rajoelina Andry, le maître d’œuvre du système, ne néglige aucun détail. Il va placer partout où il faudra ses pions. Un geste légitime que n’importe quel Chef d’Etat ne rate pas et cela au nom des intérêts supérieurs de la Nation. Le souci majeur d’un homme d’Etat, le vrai, consiste constamment à asseoir la stabilité du régime et également à faire fonctionner de façon coordonnée et équilibrée le pouvoir.La réunion en session spéciale de la Chambre haute ce deuxième mardi après la proclamation des résultats, selon la volonté de la Loi fondamentale, scella le sort du Parlement du régime orange de…

A bout portant

AutoDiff