Publié dans Société

OMS - Le combat contre la pandémie va probablement être « très long »

Publié le dimanche, 02 août 2020

Après six mois de la déclaration d’une urgence de santé publique de portée internationale (USPPI) du coronavirus, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) continue d’estimer que le risque posé reste très élevé.

« Cette pandémie est une crise sanitaire comme on n’en voit qu’une par siècle et ses effets seront ressentis pour les décennies à venir », a déclaré le directeur général de ladite organisation, Tedros Adhanom Ghebreyesus. Samedi dernier, à l’issue d’une réunion du comité d’urgence faisant objet de l’évaluation de la situation sanitaire à l’échelle internationale, les 18 membres et 12 conseillers se sont tous prononcés sur une longue durée de cette pandémie. « La lutte contre le coronavirus allait probablement être « très longue. De nombreuses questions scientifiques ont été résolues, mais nombreuses sont également celles qui attendent de l’être. La plupart des habitants de la planète peuvent être touchés, même ceux qui n’habitent pas dans des zones durement affectées », ont-il déclaré tout en soulignant l’importance d’une réponse qui doit être nationale, régionale et globale. A la date d’hier, la Covid-19 a infecté environ 17,8 millions de personnes dans le monde et a fait plus de 685 000 morts.


Environ 2 970  patients en traitement à Madagascar


Depuis le 19 mars dernier, le Centre de commandement Opérationnel Covid-19 (CCO), sis à Ivato comptabilise 11 528 cas confirmés au coronavirus. Avec les trois protocoles de traitement utilisés à Madagascar, 8 444 patients ont recouvré la santé. Malheureusement, 114 personnes testées positives et qui ont développé une détresse respiratoire ont succombé. Aux dernières nouvelles, 2 970 individus infectés sont en cours de traitement. Et les 8 décès, 637 patients guéris et 660 infectés ont été enregistrés au cours des dernières 48 heures. Selon le Professeur Vololontiana Hanta Marie Danielle, porte-parole dudit centre, la Région d’Analamanga connait encore une hausse du nombre de nouvelles contaminations avec 549 individus ayant contracté le virus. Pire encore, 6 parmi ces 8 patients décédés résident dans la Capitale. Malgré toutes ces mauvaises nouvelles, on a enregistré 542 cas de rémission.
Recueillis par K.R.

Fil infos

  • Sècheresse - Une responsabilité collective
  • Base Toliara - Le manque de communication comme problème de fond
  • Mutinerie à la prison de Farafangana - Le ministre de la Justice donne carte blanche aux sénateurs
  • Période de sécheresse intense - Tout l'océan Indien touché!
  • Mise en place d’une commission d’enquête au Sénat - La dernière tentation de … Rivo Rakotovao & Co
  • Projets présidentiels en éducation - 15 écoles « manara - penitra » opérationnelles, 59 autres à construire !
  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées
  • Scrutin du 11 décembre - Les téléphones interdits dans l’isoloir
  • Sénatoriales - Vers la razzia IRMAR !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff