Publié dans Société

Examen du BEPC - Près de 2 000 salles supplémentaires face à la pandémie

Publié le dimanche, 20 septembre 2020

Jour J. Les 327 455 candidats inscrits dans tout Madagascar passeront leur examen pour l’obtention du Brevet d’études du premier cycle (BEPC) à partir de ce jour et ce jusqu’à jeudi prochain. L’on note 745 candidats de moins par rapport aux statistiques de 2019, à cause de la Covid-19. D’ailleurs, des mesures sanitaires s’imposent dans les centres et salles d’examen face à cette pandémie. Selon les informations recueillies, 1 992 salles d’examen supplémentaires, réparties dans 12 nouveaux centres, accueilleront les candidats cette année. Comme durant l’examen du CEPE, chaque salle d’examen doit accueillir moins de 50 candidats, avec le respect exigé de la distanciation sociale. « Tous les candidats, surveillants et personnels dépêchés recevront des masques, à en croire le ministre de l’Education nationale, Marie Michelle Sahondrarimalala. A cela s’ajoutent les dispositifs de lavage des mains mis en place dans tous les centres d’examen ainsi que les gels désinfectants dans chaque salle.
Pour ce 2è examen officiel, les candidats répartis dans toute l’île traiteront un sujet unique par matière. Le dispatching des sujets est déjà achevé depuis la semaine dernière, tout comme la distribution de convocations pour les candidats. Ces derniers n’ont pas manqué de vérifier leurs noms sur les listes affichées à l’entrée de chaque salle d’examen depuis le week-end. Au programme de la session, les candidats s’attaqueront aux épreuves de malagasy et de sciences de la vie et de la terre (SVT) aujourd’hui. Les épreuves de mathématiques et de français se feront demain, suivies par celles d’histoire-géographie et de physiques-chimie. L’épreuve d’anglais, d’allemand ou autres langues vivantes choisies par les candidats clôturera la session de 2020, jeudi prochain. A vos examens !
Patricia Ramavonirina  


Fil infos

  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !
  • Kere dans le Sud - Le Gouvernement opte pour des solutions radicales et maximales
  • Peste bubonique - Cinq décès à Morarano Gara
  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation
  • Sénatoriales - La liste IRMAR lance sa campagne
  • Projet Ambatovy - Production de 3000 tonnes de nickel au cours du premier trimestre 2021

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff