Publié dans Société

Décès de Ramahafadrahona - Une figure du « Hira gasy » s'est éteinte

Publié le lundi, 21 septembre 2020

Une triste nouvelle est tombée hier, celle de la disparition d'une des plus grandes figures du « Hira gasy » de la Grande île. Il s'agit de Ramahafadrahona, celui qui a bercé plusieurs générations avec ses grands tubes de toujours comme « Vive l'amour », « Toko-tapaka » ou  encore « Raozy Maria ».

 

Une étoile de plus dans le ciel. Ramafa pour les fans et proches, Ramahafadrahona de son vrai nom Rakotomahafadrahona Alphonse, est décédé hier à l'âge de 82 ans au Centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA), sis à Ampefiloha. Et pourtant, Bakomanga, sa compagne et également ex-membre de son propre groupe est également partie rejoindre le firmament. Ramahafadrahona était certes de petite taille, mais il était sûrement l'un des plus grands hommes de la musique malagasy depuis tout le temps, puisqu'il a commencé à chanter très tôt. Dans les débuts des années 80, il faisait partie des artistes qui faisaient danser le public, avec des rythmes inouïs, ponctués de paroles tranchantes et pleines d'humour. Humeur et humour effectivement car ceux qui l'ont connu de son vivant se souviendront d'un homme souriant qui aimait amuser et faire rire son auditoire.

Animateur et humour

Avant de devenir un artiste célèbre, l'interprète de « Mama » était animateur, producteur et réalisateur d'émissions dans la Radio nationale malagasy (RNM), entre autres « Toko-tapaka », « Vavahady », « Iza io lehilahy io ». Grâce à ses talents, il n'avait suivi aucune formation sur l'animation radio. Par contre, il avait usé de son propre don en tant qu'artiste pour animer son public. Sa voix, son rire et son talent d'humoriste ont toujours caractérisé sa personnalité. Cet homme sentait la joie de vivre. Et même seulement à travers ses chansons, les fans pouvaient le sentir. « On l'aimait surtout avec son humeur comique. Il improvisait toujours des rimes à caractères humoristiques pour tenir l'attention de son public », écrit la RNM sur son mur Facebook pour rendre hommage à Ramafa. De plus, bien qu'il eût pris sa retraite à l'âge de 60 ans, il n'a cessé de travailler avec la Radio nationale jusqu'à ses 80 ans.  

Des hommages

Pour rendre hommage à leur idole, les fans ont naturellement posté leurs photos en compagnie de Ramafa, toujours souriant. Allant de Raboussa, jusqu'aux membres du syndicat des artistes et de l'Office malgache des droits d'auteur (OMDA) dont il était également membre, en passant par Mr Sayda, les commentaires émouvants ne cessaient pas. « Nous nous croisons de temps en temps à Anosy pendant qu'on mangeait du "Hen'omby ritra sy ron'angivy". Je lui ai dit que j'étais le petit-fils de Razafintsalama Jean Fidèle du ministère de la Culture de l'époque qui vous a emmené à faire votre première tournée internationale. Je le taquinais souvent de refaire son petit geste de danse de coq avec la tête », inscrit Mr Sayda sur sa page Facebook en signe de souvenir.

Que des beaux moments partagés avec cette légende du « Vakodrazana » et du « Hira gasy », parti à l'âge de 82 ans. Quoi qu'il en soit, c'est lui qui est parti rejoindre les étoiles, mais ses chansons resteront gravées dans le cœur des fans et berceront encore plusieurs générations. L'équipe de La Vérité présente ses sincères condoléances à la famille et aux proches de Rakotomahafadrahona Alphonse.

Fil infos

  • Campagne de reboisement 2021 - 75 000 hectares à couvrir d’arbres !
  • Chambre haute du Parlement - Razafimahefa Herimanana, élu président du Sénat
  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère
  • Nouvelle hausse des cas de Covid-19 - Appliquons les gestes qui sauvent !
  • Président de la République - Trois magistrats et un ancien ministre parmi les désignés sénateurs
  • Campagne de reboisement 2021- Coup d’envoi par le couple présidentiel à Taolagnaro
  • Trafic de 73,5 kg d’or - L’Opposition divague
  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De la matière grise !
    Madagasikara se trouve à la croisée des chemins pour le recrutement de certains postes-clés et hautement stratégiques. D’emblée, une cynique mais légitime question intervient : « le pays dispose-t-il suffisamment de matière grise pour satisfaire ses besoins ? ». La Compagnie nationale malagasy de transport aérien « Air Madagascar » recrute son directeur général (DG). Elle est à la recherche depuis une semaine d’un oiseau rare. Depuis le départ volontaire du DG Besoa Razafimaharo en décembre 2019, Air Mad n’a plus de DG titulaire. La Direction générale a été assurée par une intérimaire, en la personne de Hanitra Rasetarinera, et ce depuis le 15 janvier 2020. Elle n’est autre que le directeur général adjoint, chargé de la finance. Evidemment, la mission que le Conseil d’administration entend confier à l’oiseau rare (le DG) consiste à relever la Compagnie. En effet, le divorce forcé avec la Compagnie réunionnaise Air Austral portait un…

A bout portant

AutoDiff