Publié dans Société

Décès de Ramahafadrahona - Une figure du « Hira gasy » s'est éteinte

Publié le lundi, 21 septembre 2020

Une triste nouvelle est tombée hier, celle de la disparition d'une des plus grandes figures du « Hira gasy » de la Grande île. Il s'agit de Ramahafadrahona, celui qui a bercé plusieurs générations avec ses grands tubes de toujours comme « Vive l'amour », « Toko-tapaka » ou  encore « Raozy Maria ».

 

Une étoile de plus dans le ciel. Ramafa pour les fans et proches, Ramahafadrahona de son vrai nom Rakotomahafadrahona Alphonse, est décédé hier à l'âge de 82 ans au Centre hospitalier universitaire Joseph Ravoahangy Andrianavalona (HJRA), sis à Ampefiloha. Et pourtant, Bakomanga, sa compagne et également ex-membre de son propre groupe est également partie rejoindre le firmament. Ramahafadrahona était certes de petite taille, mais il était sûrement l'un des plus grands hommes de la musique malagasy depuis tout le temps, puisqu'il a commencé à chanter très tôt. Dans les débuts des années 80, il faisait partie des artistes qui faisaient danser le public, avec des rythmes inouïs, ponctués de paroles tranchantes et pleines d'humour. Humeur et humour effectivement car ceux qui l'ont connu de son vivant se souviendront d'un homme souriant qui aimait amuser et faire rire son auditoire.

Animateur et humour

Avant de devenir un artiste célèbre, l'interprète de « Mama » était animateur, producteur et réalisateur d'émissions dans la Radio nationale malagasy (RNM), entre autres « Toko-tapaka », « Vavahady », « Iza io lehilahy io ». Grâce à ses talents, il n'avait suivi aucune formation sur l'animation radio. Par contre, il avait usé de son propre don en tant qu'artiste pour animer son public. Sa voix, son rire et son talent d'humoriste ont toujours caractérisé sa personnalité. Cet homme sentait la joie de vivre. Et même seulement à travers ses chansons, les fans pouvaient le sentir. « On l'aimait surtout avec son humeur comique. Il improvisait toujours des rimes à caractères humoristiques pour tenir l'attention de son public », écrit la RNM sur son mur Facebook pour rendre hommage à Ramafa. De plus, bien qu'il eût pris sa retraite à l'âge de 60 ans, il n'a cessé de travailler avec la Radio nationale jusqu'à ses 80 ans.  

Des hommages

Pour rendre hommage à leur idole, les fans ont naturellement posté leurs photos en compagnie de Ramafa, toujours souriant. Allant de Raboussa, jusqu'aux membres du syndicat des artistes et de l'Office malgache des droits d'auteur (OMDA) dont il était également membre, en passant par Mr Sayda, les commentaires émouvants ne cessaient pas. « Nous nous croisons de temps en temps à Anosy pendant qu'on mangeait du "Hen'omby ritra sy ron'angivy". Je lui ai dit que j'étais le petit-fils de Razafintsalama Jean Fidèle du ministère de la Culture de l'époque qui vous a emmené à faire votre première tournée internationale. Je le taquinais souvent de refaire son petit geste de danse de coq avec la tête », inscrit Mr Sayda sur sa page Facebook en signe de souvenir.

Que des beaux moments partagés avec cette légende du « Vakodrazana » et du « Hira gasy », parti à l'âge de 82 ans. Quoi qu'il en soit, c'est lui qui est parti rejoindre les étoiles, mais ses chansons resteront gravées dans le cœur des fans et berceront encore plusieurs générations. L'équipe de La Vérité présente ses sincères condoléances à la famille et aux proches de Rakotomahafadrahona Alphonse.

Fil infos

  • Nécrologie - Le Père Sylvain Urfer décède en France à l’âge de 80 ans
  • La Vérité de la semaine
  • Lutte contre la Covid-19 - Les mesures prises par Madagascar font école
  • Projets de développement - Le Président sollicite le soutien et l'expertise allemande
  • Le Gouvernement Ntsay face aux députés - Les sujets socio-économiques au menu !
  • Approvisionnement en eau à Antananarivo  - La qualité et la distribution reviendraient à la normale
  • Destruction de forêt - Six individus déférés à Moramanga
  • Hausse des cas de Covid-19 - Des gouverneurs bousculent les mauvaises habitudes
  • Restrictions mondiales liées à la Covid-19 - L’assistante d’Antonio Guterres annule sa mission à Madagascar
  • Marc Ravalomanana - Précampagne sous couvert de redynamisation

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • La CENI opérationnelle !
    Enfin, les neuf nouveaux membres de la CENI entrent en fonction. Comme l’exige la loi, ils ont prêté serment devant la Cour suprême ce mercredi 1er décembre et ce en présence du Chef de l’Etat Rajoelina Andry et du ministre de la Justice Imbiky Herilaza.Arrivés au terme de leur mandat, les anciens commissaires électoraux durent plier bagage. Me Hery Rakotomanana et son équipe cèdent la place à Dama Andrianarisedo Retaf Arsène, Randrianarivonantoanina Tiana Ifanomezantsoa, Ravalitera Jacques Michael, Andriamazaray Andoniaina, Razafindrabe Guy Georges, Abdallah Houssein, Razafimamonjy Laza Rabary, Fidimiafy Roger Marc, Ralaisoavimanjaka Andriamarotafikatohanambahoaka. Victime de certain dysfonctionnement dans le mécanisme interne, l’ancienne Instance d’Alarobia chargée d’organiser les élections à Madagasikara avait dû se débattre durement pour esquiver les boulets rouges de certains acteurs politiques. Me Rakotomanana dut user de son talent d’Avocat pour plaider la cause de ses anciens confrères. Il fallait défendre à tout prix l’intégrité et la crédibilité de…

A bout portant

AutoDiff