Publié dans Société

Pollution de l’air - Antananarivo a besoin d’un vent fort pour dissiper la brume

Publié le dimanche, 25 octobre 2020

Antananarivo est la 2ème Capitale la plus polluée au monde. La pollution rend l’air irrespirable. Depuis quelques temps, des brouillards sont constatés dans la ville, non seulement dans la matinée, mais durant la journée. 99 % de la population d’Antananarivo sont exposés à une pollution atmosphérique au-delà des valeurs recommandées par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). L’air est tellement pollué que le nombre de personnes atteintes de problèmes respiratoires ne cesse d’augmenter, outres les irritations oculaires et pulmonaires, les maladies cardiovasculaires, la multiplication des accidents vasculaires et cérébraux.

Pour dégager le ciel d’Antananarivo et de ses environs de cette brume grisâtre et épaisse qui limite la visibilité dans l’atmosphère en fin d'après-midi, il faudrait quelques jours de précipitation. Cependant, selon Lahatra Mampionona, prévisionniste au sein de la Direction générale de la météorologie, cela n’est pas encore suffisant, puisque la pluie n’a pas d’effet majeur sur cette pollution. Sur ce, Antananarivo nécessitera un vent qui souffle fort jusqu’à 20km/h. Mais pour l’instant, cette situation n’est pas encore favorable. 

Du côté des autorités compétentes, la ministre de l’Environnement, Baomiavotse Vahinala Raharinirina, a avancé que ce smog, un nuage de pollution atmosphérique constitué de particules issues de la combustion, est dû aux feux de brousse et de forêts, au gaz d'échappement des véhicules, aux feux de combustion des briques et aux fumées sortant des usines. Antananarivo est actuellement en pleine période de pic de pollution qui va perdurer jusqu’en novembre. 

En rappel, le résultat pour le centre-ville est plus qu’alarmant. Antananarivo est devenu la 2ème ville à l’air le plus pollué au monde, avec un taux de concentration en particules fines PM 2,5 de 232,8 microgrammes par mètre cube (μg/m3) et un taux de concentration en particules grossières PM 10 de 368,9 microgrammes par mètre cube (μg/m3). Si la ville n’agit pas, cela va engendrer des conséquences économiques graves pour la décennie à venir.

Recueillis par Anatra R.

Fil infos

  • Education, violences sur les mineurs, Kere, … - Le Président Rajoelina répond aux questions d’une trentaine d’enfants
  • Problèmes d’approvisionnement en eau de Fianarantsoa - Les solutions urgentes instaurées
  • Scrutin du 11 décembre - Les téléphones interdits dans l’isoloir
  • Sénatoriales - Vers la razzia IRMAR !
  • Exploitation halieutique - Un investisseur étranger arnaqué de plusieurs milliards ariary
  • Pénurie d’eau à Fianarantsoa - Henri Rasamoelina décèle des issues environnementales
  • Trafic de tortues - Quatre personnes placées sous mandat de dépôt à Fianarantsoa
  • Transport aérien - Les défaillances d'Air Madagascar mises à nu
  • Confédération africaine de football - Victime d’un attentat prémédité, Ahmad riposte
  • Conjoncture - Des problèmes sociaux à régler

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff