Publié dans Société

Porte- parole du CCO Covid-19 - Pr Vololontiana décorée du Commandeur de l’Ordre national

Publié le jeudi, 10 décembre 2020

« Si nous devons choisir la femme de l’année 2020, ce serait la Professeure Vololontiana Hanta Marie Danielle ». Lalatiana  Andriatongarivo, ministre de la Communication et de la Culture, l’a exprimé au nom du Gouvernement malagasy, en marge de la cérémonie  de remise de distinction honorifique pour la Professeure Vololontiana Hanta Marie Danielle, hier à la Bibliothèque nationale à Anosy. Ce porte-parole du Centre de ommandement opérationnel CCO Covid-19 Ivato et non moins doyenne de la faculté de médecine à l’université  d’Antananarivo, vient d’être décorée  au titre de Commandeur de l’Ordre national malagasy.

Chargée de faire état de l’évolution quotidienne du coronavirus à Madagascar, cette professionnelle de santé a consacré exactement 204 jours non-stop afin de rapporter les statistiques sur la Covid-19 à Madagascar sous le regard des 25 millions de malagasy. Que ce soit les week-ends, ou encore les jours fériés, et même durant les fêtes, la Professeure Vololontiana, connue pour sa bonne humeur à chaque nouvelle encourageante ou les petites émotions en cas de décès entre autres, n’a jamais manqué l’émission en direct sur le plateau de la Télévision nationale malagasy.

Dans son allocution, le numéro Un du MCC a loué les efforts que cette grande dame a déployés tout au long de la lutte contre la propagation du coronavirus. « Les informations que vous avez partagées n’ont pas été toujours bonnes. Toutefois, vous les avez rapportées d’un langage assez remarquable.  Comme j’ai été aussi présente à vos côtés, je ressens la pression notamment au cours des mois de juillet et août durant lesquels les nouvelles contaminations ont considérablement haussé. Mais la femme engagée que vous êtes n’a pas rebroussé chemin mais au contraire a tenu tête aux diverses attaques. Le Gouvernement a la chance de vous avoir d’où cette remise de distinction honorifique » a-t-elle poursuivi. En réponse à ce geste, la Professeure n’a pas oublié d’exprimer sa reconnaissance. « J’ai accompli mon travail avec amour tout en restant professionnelle. Je l’ai exercé sans contrainte », a-t-elle souligné.

K.R. 

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff