Publié dans Société

Non-port du masque - Des camions transportent des citoyens indisciplinés pour effectuer les TIG

Publié le mercredi, 13 janvier 2021


Strictes pour protéger la population. Les forces rassemblant la Police nationale, la Police municipale et la Gendarmerie nationale ont procédé depuis le début de cette semaine à la sanction des citoyens indisciplinés. Dès le début de la matinée, les Forces de l’ordre ont envahi les rues et ruelles de la Capitale pour poursuivre toutes les personnes qui ne portent pas de masque, qu’ils soient des commerçants, enseignants, bureaucrates, étudiants, riverains ou sans-abri. Du côté d’Ampasampito par exemple, les Forces de l’ordre les ont fait monter dans un camion pour aller dans un autre endroit afin d’y effectuer des travaux d’intérêt général (TIG). Si auparavant, cette sanction concerne seulement le nettoyage des rues et des jardins publics, actuellement, elle pourrait aller jusqu’au curage des canaux d’évacuation d’eaux usées et des dalles pendant une trentaine de minutes. « Nous n’avons plus le choix que de sanctionner les gens indisciplinés. Nous devons agir pour protéger la population. Une fois qu’ils ont mis les pieds dans ces dalles, nous sommes sûrs qu’ils n’oublient plus de porter un masque partout où ils vont », soutient un agent de la Police municipale, travaillant à Analakely.
Il faut tout de même reconnaître que les impacts de la première vague de la Covid-19 dans le pays ont été largement plus légers, en comparaison à ce qui se passe dans d’autres pays étrangers qui recensent des milliers de décès par jour. En conséquence, bon nombre de citoyens pensent que la pandémie n’existe plus à Madagascar, et que la population est actuellement hors de danger. Ce qui n’est pas encore le cas chez nous, et qu’il faudra encore redoubler de vigilance.
En rappel, depuis l’augmentation du nombre des personnes atteintes du coronavirus, la semaine dernière, les contrôles portant sur le respect des mesures barrières, plus précisément le port du masque de protection, ont été renforcés. Des milliers de personnes ont déjà été sanctionnées. Pour les « taxis-be », tous ceux qui ne respectent pas ces mesures sont aussi sanctionnés dont les chauffeurs et leurs aides. « Tous les compatriotes doivent s’entraider pour vaincre totalement cette maladie. Ce n’est pas l’affaire de quelques groupes de personnes, mais celle d’une Nation toute entière », conclut cet agent de police.
Anatra R.

Fil infos

  • Covid-19 - Un reconfinement pas à l’ordre du jour
  • Exécutif - Aucun remaniement gouvernemental à l’horizon - Halte à la désinformation dans l’affaire des 73.5kg d’or !
  • Sénateur Rakotondrainibe Andrianantenaina - « Le MMM sera une force de proposition au Sénat »
  • Cour administrative d’appel - Mise en place demandée par la Cour suprême
  • Donald Trump - Mis en accusation pour la seconde fois et isolé par les médias !
  • Assemblée nationale - Deux nouveaux députés à l’Hémicycle de Tsimbazaza
  • Sécheresse dans le sud - Le stockage d’eau comme priorité
  • Trafic illicite de 73,5kg d’or - Mali confirme l’usage de faux par les trois ressortissants malagasy
  • Journée des officiers - Une célébration sobre et symbolique à Iavoloha
  • Trafic illicite de 73,5kg d’or - L’avion de la STA saisi !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Esprit solidaire !
    L’heure est grave ! L’intraitable « Kere » dans le Sud fait fuir des gens. La Covid-19 reprend le poil de la bête. La violence atteint le paroxysme. Les sociétés et entreprises ne sont pas encore sorties de l’auberge des suites des frappes aveugles de la pandémie du coronavirus durant l’année passée. Le moment crucial arrive où nous devons, tous sans exception, faire preuve d’esprit solidaire. Chacun doit se sentir concerné sans être forcément responsables du malheur d’autrui. La solidarité nationale s’avère être la solution la meilleure sinon l’idéal.Dans le Sud, l’intensité de la sécheresse atteint, cette fois-ci, un degré… inhumain. Quand les gens de la région concèdent à fuir ou à abandonner la terre de leurs Ancêtres, leurs animaux d’élevage et leurs activités cela explique une situation inédite voire intenable. Depuis l‘époque coloniale jusqu’à un passé récent, les autorités publiques ont tenté de convaincre les habitants du grand Sud,…

A bout portant

AutoDiff