Publié dans Société

Dimanche de Pâques - Des liturgies axées sur la pandémie

Publié le lundi, 05 avril 2021

Une fête plus animée par rapport à l'année dernière. Contrairement à l'année 2020, des cultes ont été organisés dans plusieurs églises en marge de la célébration de la fête de Pâques. Même si le nombre de l'assistance a été limité, le sourire a rayonné sur le visage de tous en sortant du temple. Avec la situation à laquelle le monde entier fait face actuellement à cause de la pandémie de Covid-19, toutes les liturgies ont été axées sur cette maladie et le fils de Dieu qui a ressuscité.

Aux yeux des églises chrétiennes, cette maladie représente une grande épreuve afin que chacun se retourne vers le Seigneur. Pour chaque église, 3 ou 4 entrées ont été programmées afin qu'aucun des fidèles ne soit privé de la célébration de Pâques. Outre la prière, le respect des barrières sanitaires représente un autre moyen de se protéger contre la Covid- 19. C'est d'ailleurs le principe de la leçon « 5 minutes pour la santé » donnée au niveau des églises FJKM.

Un dîner en famille

Ce long week-end pascal, malgré la crise sanitaire qui sévit, a permis à certaines familles de se rapprocher. Si chaque année, les jeunes, les enfants et les parents ont chacun leur destination phare durant la journée du lundi de Pâques, cette année, la situation a pris une autre tournure. Beaucoup ont décidé d'organiser un dîner familial à la maison ou dans le jardin afin de sortir de la routine quotidienne. Une soirée barbecue, des karaokés, jeux et loisirs étaient au programme. D'autres ont organisé une sortie en famille à la campagne afin de sentir l'air pur ou collecter des feuilles de « Ravintsara », de « Kininimpotsy » ou encore de « Romba ».

Une circulation fluide

Si d'habitude durant les week-ends et les jours fériés, des embouteillages sont observés sur les sorties vers les routes nationales comme Mahazo, Ampitatafika ou Analamahitsy, durant les journées du dimanche et lundi, la circulation a été plutôt fluide. En effet, ces axes sont les plus prisés durant la fête de Paques, d'une part pour les pique-niqueurs et de l'autre, pour les amateurs de spectacles en plein air. Or, cette année, toutes les animations sur scène ont été annulées, toujours en raison de l'état d'urgence sanitaire.

Recueillis par Anatra R.

Fil infos

  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire
  • Lutte contre la Covid-19  - L’Etat d’urgence reprend, le confinement en suspens
  • Covid-19 - Madagascar choisit deux vaccins

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cause nationale
    En 1959, le tout jeune Gouvernement malagasy dut faire face à une grave inondation qui sévit presque dans toute l’île, notamment à Antananarivo et environs. Dans la Capitale, Ikopa déverse ses eaux sur tous les bas-quartiers. Betsimitatatra et ses rizières immergées ! Le Gouvernement de feu Philibert Tsiranana déclare Antananarivo en « zone sinistrée » et « l’état d’urgence nationale » est décrété. Pour affronter ce sinistre national sans précédent, le Gouvernement malagasy fait appel à la contribution de tous étant donné qu’il s’agit d’une cause nationale. On se rappelle du « Fitia tsy mba hetra » par le moyen duquel chaque concitoyen est convié à participer. A noter que les caprices (les crues) de l’Ikopa et de Sisaony créaient depuis la nuit des temps des problèmes à tous les gouvernants. Les souverains et leurs sujets d’Andrianjaka à Andriamasinavalona et surtout Andrianampoinimerina durent rivaliser d’ingéniosité pour construire des digues afin…

A bout portant

AutoDiff