Publié dans Société

Etat d’urgence sanitaire - Les églises et mosquées de nouveau fermées

Publié le lundi, 19 avril 2021

La situation actuelle oblige. Suite à la déclaration du Président de la République, Andry Rajoelina, à la Nation, dimanche dernier, toutes les églises et mosquées sont de nouveaux fermées.

Cette décision a été prise afin de couper toutes les chaînes de transmission de cette pandémie de Covid-19 qui ne cessent de s’aggraver de jour en jour. En contrepartie, les dirigeants de ces lieux de culte pourront organiser une émission sur les chaînes de télévision et radio nationales. Le Chef de l’Etat sollicite ainsi tous les dirigeants d’église, pasteurs, évangélistes et prêtres de participer à cette guerre qui domine le monde actuellement. Contrairement aux commerçants et aux écoles, les responsables au sein des églises et mosquées ont de suite passé à l’application de cette décision, le lendemain matin. Et c’était bien le cas pour quelques fidèles qui ont encore eu l’espoir de pouvoir célébrer le ramadan aux mosquées. Ils sont tous rentrés chez eux puisque les lieux de culte sont fermés et n’accueillent aucun visiteur.

Les avis divergent

Chacun a son interprétation à propos de la fermeture des églises et des mosquées en cette situation de crise sanitaire. Certains fidèles ne sont pas d’accord avec cette décision, tandis que d’autres l’apprécient. « Nous combattons avec l’esprit du mal. Pour le vaincre, nous devons renforcer l’union avec Dieu. Toutes les églises devront être ouvertes, si ce n’est que pour les cultes du dimanche seulement. Là-bas, toutes les barrières sanitaires sont déjà respectées, comme la distanciation physique, le port de masque, la désinfection », soutient Razakanirina Alice, évangéliste au sein d’une église réformée à Soavimasoandro. 

Par contre, après la déclaration du Président de la République en mars dernier, quelques églises ont déjà pris l’initiative de fermer leurs portes, et cela en raison de l’existence des cas confirmés positifs parmi leurs fidèles. C’est la meilleure décision à prendre pour protéger la communauté, selon plusieurs responsables d’église. D’ailleurs, l’Eglise n’est pas un monde isolé et les fidèles vivent dans la société. En conséquence, il serait difficile de limiter les contacts. 

Anatra R.

Fil infos

  • Armée Malagasy - Haro sur les conspirations
  • Preuves accablantes contre Paul R. et consorts - « Madagascar Oil » confirme le projet de coup d’Etat
  • Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »
  • Emprisonné en Roumanie - Radu Mazère conteste son extradition de Madagascar
  • Frontières malagasy - Réouverture incertaine 
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - L’Etat-major des armées françaises lâche les deux officiers arrêtés
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - Les pièces à conviction saisies : Des armes de guerre et des milliards d'ariary
  • Projet d’attentat contre le Président de la République - Condamnation tous azimuts
  • Restitution des îles Eparses - Pas un mot des “collabos” !
  • Tentative d’élimination physique du Président Andry Rajoelina - Des ressortissants malagasy et étrangers arrêtés

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • CUA, la résurrection !
    Antananarivo, la ville d’Andrianjaka, la Ville des Mille renaît-elle de ses cendres ! Guy Willy Razanamasy resurgit-il de sa tombe ! Ou plutôt, le maire Naina Andriantsitohaina jouit-il de la réincarnation du Lahimatoan’Iarivo ! Autant de questions qui taraudent l’esprit en constatant de visu la prouesse du premier magistrat de la ville et son équipe autour de l’assainissement de la Capitale.Les trottoirs de Soarano-Behoririka se dégarnissent. Ces étalagistes, les petits marchands informels qui occupaient indûment les trottoirs déménagent, à contrecœur évidemment. A coup de sifflets, de cris et des huées, ils ont occupé la rue mais les éléments de la Police municipale épaulés par ceux de la Police nationale maîtrisent la situation. En fait, ils déclinent carrément l’offre de la Commune à savoir les recaser au « Tsenaben’ny Behoririka », un nouveau et joli bâtiment « Manara-penitra », de surcroît, dédié pour. Ces étalagistes délogés jugent trop exigus le 1,5…

A bout portant

AutoDiff