Publié dans Société

Vol et recel dans la résidence présidentielle d’Ampefy - 29 personnes entendues à la Gendarmerie et au Parquet

Publié le mardi, 15 juin 2021

Coup de théâtre à Ampefy, hier matin. 29 personnes ont été arrêtées puis emmenées à Miarinarivo où ils auront à répondre de leurs actes devant le Parquet du Tribunal de première instance de cette ville de l’Itasy. Elles sont soupçonnées d’avoir recelé les biens et autres meubles luxueux trouvés dans ladite résidence présidentielle. C’est une patrouille de la Gendarmerie qui a fait récemment le triste constat.

 

Les personnes susmentionnées et incriminées dans cette affaire sont surtout soupçonnées d’avoir revendu ces biens. Tout y était passé : des armoires aux lits fabriqués avec des bois précieux en passant par des accessoires de fenêtre ou de porte. « La résidence a été complètement dépouillée car les voleurs ont tout pris à l’intérieur si bien qu’il ne reste plus de la résidence que les murs », clame un député élu dans la Région.  

En attendant l’issue de leur interrogatoire au Parquet, gageons que la plupart des suspects auraient été trompés par les receleurs. « Beaucoup d’entre eux affirment ignorer totalement la provenance de ces objets qu’ils ont revendus à des tiers », renchérit cette source. L’autre question qui s’impose, c’est de chercher à savoir à quel moment le vol a été commis, et dans quelle circonstance. La balle est donc dans le camp de la Justice pour tenter d’arracher la vérité dans cette affaire. D’après toujours l’information, on ignore à quel moment ou quelle période justement les voleurs ont opéré.

Durant une période, les Forces de l’ordre ont assuré la surveillance de cette ancienne maison résidentielle mais des gardiens civils ont pris la relève. Et récemment, c’est le proche d’un gardien qui y a longtemps travaillé, qui assume dernièrement cette responsabilité.L’enquête est en cours.

Franck R. 

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff