Publié dans Société

Recrudescence de la peste pulmonaire - Les CSB d’Arivonimamo dans une situation précaire

Publié le dimanche, 12 septembre 2021



7 décès confirmés et 23 malades en traitement. Tel est le bilan de la peste pulmonaire à Arivonimamo. 4 autres décès suspects ont été rapportés dans la Région de Haute-Matsiatra. Alors que la dernière épidémie remonte à 2017, les quelques cas de peste pulmonaire suspectés ont été signalés le 29 août dernier. Les premiers cas ont été confirmés le lendemain au Centre de santé de base (CSB) de Miandrandra, dans le District d’Arivonimamo. Pourtant, les évaluations rapides menées dans la Région d’Itasy ont révélé que les CSB dans ledit District sont dans une situation précaire. Les lits, tables, chaises et autres matériels manquent, outre l’insuffisance des sources d’approvisionnement en eau et des dispositifs de lavage des mains. A cela s’ajoute l’état déplorable des douches et toilettes. De plus, le protocole de gestion des déchets dans les CSB n’est pas encore en place même si des fosses à déchets sont présentes. Le personnel de santé se dit peu préparé à affronter une vague pesteuse faute de moyens, selon les informations recueillies auprès des ONG.

Le consortium d’ONG se mobilise
Pour apporter un soutien aux autorités sanitaires. Le consortium d’ONG composé d’Action contre la faim (ACF), Médecins du monde et ASOS (Action Socio-sanitaire Organisation Secours) se mobilise depuis le 4 septembre. Il continue de mener des évaluations dans les formations sanitaires et être à l’écoute des besoins. L’ACF a doté les CSB du District d’Arivonimamo en matériel de désinfection, hygiène et en équipements de protection individuelle qui s’avèrent en manque dans ces établissements. Des travaux d’urgence sont en cours de déploiement pour améliorer les conditions d’accès à l’eau et l’assainissement dans les centres. Pour sa part, ASOS a démarré le travail de sensibilisation des populations d’Arivomamo à travers les agents communautaires, et cela en collaboration avec le ministère de la Santé publique.
Il faut savoir qu’ACF mène également des activités de sensibilisation, en partenariat avec l’Office régional de nutrition. Les messages véhiculés concernent l’assainissement des villages et maisons d’habitation, la nécessité de lancer une alerte communautaire au constat de cadavre de rats, mais surtout la sensibilisation de la population à se référer directement dans les centres de santé en cas de suspicion des symptômes de la peste.
Médecins du monde assure, quant à elle,  la dotation de chimioprophylaxie et de médicaments de traitement contre cette maladie pour les CSB. Cette ONG a également initié un appui à la Direction générale de la fourniture des soins pour le déploiement de formations sur la prise en charge des cas de peste. Cette activité cible le personnel soignant des centres de santé au niveau des Districts prioritaires situés dans les Régions d’Amoron'i Mania, Haute-Matsiatra, Bongolava, Itasy, Alaotra-Mangoro et Analamanga.
Notons que le consortium d’ONG appuie aussi la Direction régionale de la santé publique afin de mettre en place des barrages sanitaires sur les principaux points de passage entre les Régions d’Analamanga et Itasy.
Recueillis par Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Famine dans le Sud  - Le Président aborde l’urgence avec les partenaires internationaux
  • Trouble et insécurité - Mise en garde du ministère de la Justice
  • Lutte contre les trafics de ressources - Le ministre des Transports rappelé à l'ordre !
  • Aéroport international Ivato - Un Français extradé tente de se mutiler
  • Tentative d'exportation illicite - Des pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars interceptées
  • Assemblée nationale - Vers un nouveau face-à-face houleux avec l’Exécutif 
  • Accident dans le cortège présidentiel - Le petit Tsihoarana succombe à ses blessures
  • Forêt d’Ankarafantsika - Au moins 3 250 hectares ravagés par le feu
  • Norbert Lala Ratsirahonana - “ Non à l’impunité ! ”
  • Gouverneur de Betsiboka - La lutte contre le grand banditisme érigée en priorité
Pub droite 1

Editorial

  • L’inévitable rappel !
    La Présidence fonce dans le tas. Conscient du degré alarmant du laxisme dans certains secteurs de l’administration, le sommet de l’Etat se décide, enfin, à prendre la situation en main. Un ministre fait même l’objet d’un rappel à l’ordre de la Présidence. Il fallait à tout prix prendre le taureau par les cornes.

A bout portant

AutoDiff