Publié dans Société

Kidnapping - Fin de cavale pour un évadé de prison

Publié le vendredi, 17 septembre 2021

Courte durée ! A peine une semaine après son évasion, un suspect impliqué maintes fois dans des affaires d’enlèvements d’Indopakistanais de la Capitale a été repris. Là, c’est la Police, précisément les hommes de la Brigade criminelle (BC4), qui a empêché le concerné de continuer à s’échapper, et ce, malgré les multiples sommations pour qu’il s’immobilise sur le champ. Le nombre de plaintes le concernant montre qu’on n’a pas affaire à n’importe quel fugitif. D’ailleurs, toutes ces accusations pour association de malfaiteurs, de port illégal d’armes, et surtout de kidnapping lui valent d’être incarcéré, du moins provisoirement à Tsiafahy.

 

Les faits. Le suspect a dû être jugé au tribunal d’Anosy pour répondre de ses actes, le 9 septembre dernier. Mais profitant d’une occasion non circonstanciée, il a réussi à s’échapper et semer ses gardes. Depuis, les Forces ont perdu la trace de ce dernier sans pour autant abandonner les recherches.

Mardi dernier, leurs efforts étaient payants.  En effet, elles ont été informées sur le fait que leur gibier a été aperçu en train d’errer dans les rues d’Ambohidratrimo. Les policiers s’y étaient ainsi rendus pour l’arrêter. Or, dès que l’évadé de prison les ont vu, il a immédiatement pris la fuite.  Il s’en est ensuivi une course-poursuite au cours de laquelle le fugitif semblait n’avoir aucune intention de se plier docilement à l’ordre des éléments des Forces de s’immobiliser sur le champ.

D’où la décision chez ces derniers d’ouvrir le feu sur le fuyard. Celui-ci a récolté un projectile dans la cuisse et a dû être évacué à l’hôpital où il a reçu des soins d’urgence. Une fois les soins terminés, l’évadé de prison a été de nouveau remis aux autorités. Enfin, la Police n’a dévoilé l’identité du concerné, qui est pourtant l’un des hommes de main du réseau de kidnappeurs, les plus dangereux du pays, du moins avant que la Gendarmerie n’élimine quelques-uns des barons les plus cités au cours des deux dernières années dans la Capitale.

Franck R.

Fil infos

  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !
  • Blocage des routes - QMM passe en mode service minimum
  • Prix du carburant à la pompe - Les consommateurs s’attendent à un coup de massue

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Où en sommes-nous ?
    L’UE regrette ! Le RSF enfonce ! Le CSI déplore ! Certaine presse étrangère et certains activistes des réseaux sociaux accusent !Au fait, où en sommes-nous dans la bataille contre les grands maux qui minent et bloquent le réel démarrage vers l’essor et le développement du pays ? En est-on resté au stade des grands mots dans la lutte sans merci contre les grands maux à savoir la corruption, l’impunité, le non-respect de l’Etat de droit, de la liberté d’expression, de la démocratie ? Le tableau ne luit pas assez comme nous l’entendions. Les différents rapports d’Institution et d’organisme étranger ainsi que des Institutions en charge de la lutte contre toute forme de malversation et certaine Société civile du pays ne vont pas dans le sens de notre faveur sinon notre souhait. Ou bien, on se prend pour le mal aimé des autres et en revanche on dénonce ! Ou…

A bout portant

AutoDiff