Publié dans Société

Viol d’une fillette - La victime succombe

Publié le mercredi, 13 octobre 2021

Les tristes faits suivants sont survenus à Ambato-Boeny, lundi dernier. Une fille de 12 ans a succombé à la suite d’un viol en réunion dont elle était victime. Pire, les auteurs du forfait l’avaient entraînée dans leur maison où son corps avait été par la suite retrouvé. « C’était la voisine de quartier de l’un de ces suspects qui ont fait en premier la découverte macabre de la petite. En voulant emprunter un balai chez le locataire, grande fut à la fois sa surprise et son horreur en voyant le cadavre de la petite gisant au sol à l’intérieur », commente une source d’information de la région. 

 

Dire que la victime a croisé le chemin de l’un de ses violeurs par une coïncidence malencontreuse des faits. Elle a cherché à échapper à un membre de sa famille qui allait la frapper. En se sauvant ainsi, la petite a alors fait cette mauvaise rencontre. Car l’inconnu qui se trouvait par malchance sur son chemin l’avait ensuite attirée jusque dans cette maison où d’autres hommes étaient également présents et ils ont abusé d’elle. Cette situation a alors coûté la vie à la fillette.

Informées sur ce drame, les Forces de l’ordre ont immédiatement ouvert une enquête. Cette dernière a porté ses fruits car deux individus soupçonnés d’avoir participé au viol ont été arrêtés alors qu’ils étaient sur le point de quitter clandestinement la ville. Les gendarmes les avaient appréhendés près de la sortie de la localité d’Ambato-Boeny. Actuellement, les suspects sont soumis à un interrogatoire pendant lequel les enquêteurs tentent de leur arracher les éléments d’information nécessaire, histoire de retrouver également les traces de complices.

Le phénomène honteux et répréhensible fait reparler de lui, ces derniers temps, dans certaines villes du pays. Pas plus tard que mardi dernier, un autre jeune homme de 21 ans était également arrêté à Soavinandriana-Itasy. Il aurait abusé d’une fillette de 8 ans, qui appartient pourtant à sa famille. Cela n’a pas empêché la mère de la victime de maintenir la poursuite et la plainte contre le concerné qui a d’ailleurs atterri en prison, du moins provisoirement, et ce, jusqu’à sa  comparution le 3 novembre prochain.

Franck R.

Fil infos

  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
  • Concertation nationale - Un prétexte pour le partage du pouvoir
  • Eglise luthérienne de Madagascar - Le couple présidentiel aux côtés des jeunes
  • Affrontement à Mandoto - Le commandant de compagnie de Gendarmerie blessé
  • Accident de minibus à Marovoalavo - Dix personnes décédées
  • Président Andry Rajoelina - « Madagascar n’est pas un pays en crise »
  • Crimes à Kelilalina - Trois enfants tués à coups de hache

La Une

Pub droite 1

Editorial

  •  Forum et forum !
    Qui dit que le régime Orange a horreur ou a peur d’une concertation ou d’un forum ou d’un débat public ? Il va falloir revoir sa copie. Un pouvoir qui rejette le principe d’un échange voire d’un dialogue démocratique fait peur. On a tous les droits de se méfier d’un régime qui botte en touche de façon systématique la pratique d’une table ronde pour débattre de vrais problèmes et cela afin de dénouer une crise, une réelle crise qui bloque le fonctionnement démocratique du pays.

A bout portant

AutoDiff