Publié dans Société

Education - Rentrée maintenue pour le 17 janvier !

Publié le mercredi, 12 janvier 2022



Aucun nouveau report envisagé, du moins jusqu’à hier. Le ministère de l’Education nationale (MEN) maintient la rentrée du 3è bimestre pour ce lundi 17 janvier, selon les informations recueillies. Cette reprise des cours concerne notamment les 8 Régions ayant le plus de cas de Covid-19, à savoir Analamanga, Vakinankaratra, Atsimo Atsinanana, Atsimo Andrefana, Anosy, DIANA et Matsiatra Ambony. Si la rentrée après les vacances de Noël était prévue pour le 5 janvier dernier, la hausse alarmante des nouveaux cas, touchant même les enfants, était à l’origine des notes ministérielles en date du 5 et 6 janvier relatives à son report de 2 semaines. Non inclus dans ces notes, le centre régional de commandement opérationnel de Boeny a aussi décidé de suspendre les cours jusqu’à la fin de cette semaine, pour une reprise prévue le 17 janvier.
Le MEN exige le respect du protocole sanitaire et pédagogique dans les établissements scolaires publics et privés. Cette exigence concerne à la fois ceux des 8 Régions dont la rentrée se fera lundi prochain mais également ceux dans les 15 autres régions où le 3è bimestre a déjà commencé le 5 janvier dernier. Parmi le contenu dudit protocole figure l’opérationnalisation d’un comité de vigilance dans chaque établissement lequel se charge du suivi et du contrôle sanitaire des élèves. Il va également passer les informations auprès des responsables concernés. Selon toujours le protocole, une classe devrait être fermée temporairement si 3 élèves sont atteints de Covid-19. La fermeture d’un établissement pour 14 jours est exigée si 3 de ces classes présentent des cas positifs. Dans tous les cas, le protocole détaillé est disponible en version électronique et sous format vidéo dans la page Facebook du MEN. Quant à la désinfection des salles de classe et de l’enceinte de chaque établissement, la Circonscription scolaire (CISCO) se charge de l’organisation y afférente.
Soulagement pour les établissements privés
« La reprise des cours pour le 17 janvier est indispensable pour le bien des élèves. Bon nombre d’entre eux n’ont pas encore pu rattraper le retard suite aux 2 années de perturbations des cours à cause de la pandémie. Nous le constatons surtout chez les élèves de la classe de 6è et ceux en CM2 (7è) de cette année scolaire. Reporter à maintes reprises les cours ne fera que baisser leur niveau », déclare la directrice d’un collège privé sis à Manakambahiny, dans la CISCO d’Antananarivo-ville. Bon nombre de directeurs d’établissement notamment ceux privés, partagent ce même avis et se sentent soulagés du maintien de la rentrée pour lundi prochain. « Même si cette date a été reportée par le MEN, nous avions toujours prévu la rentrée pour le 17 janvier pour diverses raisons. Outre le maintien de la qualité de l’éducation, le côté financier dont le paiement de salaire des enseignants et du personnel administratif ou encore le fonctionnement général de l’établissement, y compris le loyer et les diverses factures, nécessitent la reprise des cours », nous confie la proviseur d’un lycée privé sis dans la Circonscription scolaire d’Ambohidratrimo.
Quant à la protection des élèves, les responsables d’établissement misent sur les mesures déjà adoptées, dont le respect des gestes barrières, la division en 2 groupes des élèves d’une même classe pour garantir la distanciation sociale ou encore la désinfection régulière des salles de classe. « Au lieu de s’isoler à chaque hausse des cas, il faut apprendre à vivre avec la Covid- 19 au quotidien, en renforçant la protection », concluent nos interlocuteurs.
Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Coopération - Des émissaires de la JICA à Ambohitsorohitra
  • Révélation au procès de Mbola Rajaonah - L’Etat spolié de 125 milliards d’ariary
  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Le jeune prodige !
    Phénomène Oboy ! Quart de siècle tapant, Oboy séduit mieux encore et enivre les jeunes. A travers ses textes et de par son style, Oboy est unique en son genre. Succès phénoménal en France et sur le plan international, le jeune prodige force l’admiration mais également suscite la jalousie ! En effet, Oboy fait des jaloux même dans son propre pays, Madagasikara. Son tout récent passage à Tanà explose l’enthousiasme et déchaine les fantasmes dans tous ses états. Oboy a fait vibrer le mythique Palais des sports et de la culture de Mahamasina.D’un parcours atypique, le jeune prodige gravite et entre, sans coup férir, dans la cour des grands. Né le 6 janvier 1997 à Madagasikara, Mihaja Ramiarinarivo de son nom d’Etat civil, Oboy grandit à Val-de-Marne, plus précisément à Villeneuve-Saint-Georges. Il se lance dans le rap, cette danse urbaine moderne en 2015, à l’âge de 18 ans. Très vite,…

A bout portant

AutoDiff