Publié dans Société

Attaque au domicile d’un couple à Ivandry - Une femme médecin assassinée, son mari indemne

Publié le mercredi, 12 janvier 2022


Dr Lalaharivony Ramasombohitra (53 ans), puisqu’il s’agit d’elle. La nuit du lundi dernier, cette femme médecin inspecteur est décédée à la suite d’une agression sans nom de bandits, du moins à ce qu’une source policière le confirme. Les tristes faits sont survenus au domicile du couple à Ivandry, et que le mari de la victime est sorti indemne de l’attaque. Pour le moment, aucun autre complément d’information n’a pu être divulgué, pour tenter au moins de comprendre les circonstances du drame. Difficile donc de savoir le nombre des assaillants qui ont perpétré l’acte, encore moins du mode opératoire. Néanmoins, il existe une certitude : « Les assassins ont éliminé la victime à l’aide de couteau », explique cette source policière.
Alors que l’opinion brûle vraiment de savoir, du moins ce qui s’est passé chez le couple de médecins au cours de cette terrible nuit, ou surtout connaître s’il s’agissait d’un banal acte de banditisme, la Police n’a pipé mot. Elle n’a pas voulu encore préciser non plus si un vol avait été en même temps signalé ou non chez les victimes. Eu égard à cette situation, que peut-on dire donc de l’enquête actuellement en cours ? La Police ne s’attarde pas non plus sur ce point même si elle a indiqué que le flou persiste encore sur ce point. Malgré tout, elle semble être optimiste : « La seule chose que nous pouvons dire, c’est que les enquêteurs tiennent déjà une piste », déclare sans ambages notre interlocuteur.
En attendant, le syndicat des médecins fonctionnaires de Madagascar ou SMEDFM est monté au créneau. Dans son récent communiqué, il dénonce et condamne cet assassinat barbare ayant coûté la vie à cette femme médecin inspecteur d’Ivandry. Il déplore en même temps que tant de vies des professionnels de la santé publique ont été sacrifiées durant l’exercice de leur sacro-saint métier, s’ils ne subissent des violences en tout genre : morale, économique, psychologique et surtout physique qu’ils interpellent les dirigeants en place sur ce problème.
Franck R

Fil infos

  • Agression meurtrière - Le tueur cache le corps sous des cosses de riz
  • Liaison aérienne Afrique du Sud - Madagascar - Airlink s'impatiente
  • Grève au MAE - Les syndicats désavouent les propos du ministre
  • Hausse des prix du carburant - âpres négociations Etat–Compagnies pétrolières
  • Association de malfaiteurs - Ninie Donia et ses co-accusés condamnés
  • Les actus en bref
  • Disparition de 36 kg d’or et 64.000 litres de gasoil - Des "magiciens" à Madagascar !
  • Lutte antiacridienne - Un pesticide controversé utilisé à Madagascar
  • Face-à-face entre les députés et le Gouvernement - La JIRAMA sous le feu des critiques !
  • Ministère des Affaires étrangères - Les grévistes veulent changer d’interlocuteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Psychose prématurée !
    Panique avant terme ! Depuis un certain temps, l’ombre d’une éventuelle augmentation des prix à la pompe pèse lourdement. Avant que les autorités compétentes, de concert avec les patrons des Compagnies pétrolières, n’annoncent les nouveaux prix la panique des flambées de prix des carburants envahissent déjà les esprits. Les stations-service sont prises d’assaut. Un réflexe très dangereux dans la mesure où il risque d’épuiser avant terme les réserves et d’un. Il portera atteinte aussi et surtout au calcul de projection à la gestion des stocks. Il faussera certainement l’enjeu. Le directeur général de l’Office malgache des hydrocarbures (OMH) a dû prendre la mesure sévère à savoir interdire le stock de carburant. La hantise de l’inflation empoisonne avant coup ! Jusqu’à hier, jeudi 30 juin, les dirigeants au sommet de l’Etat et les décideurs des compagnies pétrolières n’étaient pas encore parvenus à s’entendre sur les nouveaux prix. Evidemment, il s’agit d’un…

A bout portant

AutoDiff