Publié dans Société

Recrutement massif au Canada - Engouement des postulants malagasy !

Publié le jeudi, 13 janvier 2022

1700. Tel est le nombre de postes disponibles pour le recrutement massif au Québec Canada. Proposés par 80 entreprises, ces postes concernent divers secteurs à savoir l’administration, le génie civil, l’hôtellerie et restauration, la manufacture et fabrication, la production audiovisuelle, la santé, les technologies de l’information ainsi que le transport et mécanique. « Madagascar fait partie des pays éligibles pour ce recrutement massif.

Le Gouvernement canadien et 2 entreprises de Québec s’assurent des activités y afférentes », précise le Directeur de la migration professionnelle (DMP) auprès du ministère du Travail, de l’Emploi, de la Fonction publique et des Lois sociales (MTEFPLS). Les inscriptions et le dépôt de candidature se font seulement en ligne, depuis le 14 décembre jusqu’au 24 janvier prochain. Depuis, l’on constate l’engouement des postulants malagasy, en tenant compte des réactions et des demandes de détails dans les groupes spécifiques ou auprès du ministère de tutelle. « Cela fait maintenant 2 ans que je cherche du travail au Canada, mais aucune offre ne correspondait à mon diplôme et mes expériences. 

Ce recrutement massif propose des postes dans mon secteur qu’est l’audiovisuel. J’ai déjà fait les inscriptions en décembre et je reste optimiste pour la suite », avance B.R., producteur. Comme lui, bon nombre de candidats ont déjà fait leurs inscriptions et se préparent pour les entretiens directs.

Attention aux arnaqueurs

« Cette activité de recrutement est gratuite et se déroule exclusivement en ligne. Elle ne nécessite pas l’intervention ni des intermédiaires ni des facilitateurs ni des agences de recrutement », avertit le MTEFPLS. Ceci face aux annonces sur les réseaux sociaux, annonçant qu’ils peuvent faciliter l’embauche. D’ailleurs, ces publications mensongères sont majoritairement faites par des comptes « fake » qui demandent souvent de l’argent comme frais de dossier ou autres. Certains sont encore dupés par ce genre d’arnaque, selon notre source. Pour plus d’informations, les intéressés peuvent se renseigner directement auprès du siège du ministère aux 67ha, aux portes 403, 404, 405 et 407. Des personnes y sont disponibles pour répondre à toutes leurs questions, remarques ou une quelconque aide », souligne le responsable de la DMP.

Une séance d’information gratuite en ligne s’est, notons-le, tenue le 12 janvier dernier sur Zoom, avec une forte participation de candidats de Madagascar. Pour ceux qui veulent postuler, ils devraient consulter le site « http://www.quebecentete.com/.../journees-quebec-monde/ » et suivre les consignes. La candidature sera encore ouverte pendant les 10 prochains jours. Les entretiens d’embauche se dérouleront en ligne, par visioconférence, du 14 au 25 février prochain.

Recueillis par Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme
  • Coupures incessantes de l’électricité - Les usagers de la JIRAMA se rebellent !
  • Grève du personnel du Sénat - L'adoption du projet de loi des Finances reportée
Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff