Publié dans Société

 Sinistrés d’Antananarivo - Les aides arrivent !

Publié le vendredi, 21 janvier 2022

« Nous devons rester unis dans les moments difficiles ». Le Président de la République Andry Rajoelina l’a affirmé lors d’une descente dans le site d’hébergement d’Andohatapenaka, jeudi dernier. Le nombre de sinistrés ne cesse d’augmenter suite aux pluies diluviennes du 17 janvier dernier. Le dernier bilan du Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC) en date du 20 janvier fait état de 23 428 sinistrés issus de 4 827 ménages.

Pourtant, les stocks de prépositionnement dudit bureau national sont en cours d’épuisement, à en croire son directeur général. Ces stocks servent de réponse d’urgence pour les victimes de catastrophe, y compris le « Kere » dans le Sud, les incendies ou encore les cas exceptionnels, dont les pluies diluviennes de cette semaine. Les aides provenant des institutions, associations et personnes de bonne volonté commencent à arriver au siège du BNGRC à Andrainarivo. « L’Etat n’a pas encore lancé un appel à solidarité pour les sinistrés, mais des donateurs se mobilisent déjà pour venir en aide aux concitoyens en détresse », reconnait le Général Elack Olivier Andriankaja, directeur général du BNGRC. Celui-ci fait une proposition de décision auprès des décideurs. Ces derniers sont au courant de la situation actuelle, avec les bilans et rapports réguliers envoyés, selon les informations recueillies.

Des donateurs à la rescousse

40 sacs de riz, 100 bidons vide, 150 cuvettes, 20 cartons de savon, 100 litres d’huile, 20 cartons de bougies, 2 sacs de sucre et 3 sacs de légumineuses. Tels sont les dons remis hier au BNGRC par l’association « Andry sy Fototra ho an’ny Fampandrosoana » (AFF). Celle-ci étant le premier donateur qui s’est déplacé à Andrainarivo pour remettre des dons, constitués en majorité par des produits de première nécessité (PPN), aux sinistrés d’Antananarivo. « Bien que la distribution de PPN ne fait pas partie de nos actions, cela s’avère nécessaire en ce moment pour répondre aux besoins des sinistrés. Nous nous empressions de les remettre au BNGRC afin qu’il se charge de la distribution auprès des bénéficiaires », avance Haingo Ravatomanga, présidente d’honneur de ladite association œuvrant dans le social et l’humanitaire. 

Après l’AFF, les députés de Madagascar, conduits par la présidente de l’Assemblée nationale, Christine Razanamahasoa, ont remis 2 tonnes de riz destiné aux sinistrés d’Antananarivo. Un geste loué par le directeur général du bureau national, lequel a octroyé un certificat de reconnaissance pour chaque donateur. « Je peux vous promettre que les aides arriveront à leurs bénéficiaires », a-t-il rassuré. Selon les informations recueillies, les aides se manifestent à travers la distribution de repas chauds, avec le ministère de la Population, pour ceux qui s’abritent auprès des sites d’hébergement. Ils sont recensés et constituent les principaux bénéficiaires. Les Chefs Fokontany et ceux des Districts devraient suivre de près la situation auprès de leurs Circonscriptions et dans les sites d’hébergement pour éviter l’intrusion de tierces personnes. Selon les prévisions, les sinistrés pourraient rentrer chez eux à partir de la semaine prochaine si le futur cyclone « Ana » n’affectera pas le temps qu’il fait dans la ville des mille. Aussi, les forces civiles et militaires travaillent jour et nuit pour faire face à la situation post-intempérie…

Patricia Ramavonirina 

Fil infos

  • Coopération - Des émissaires de la JICA à Ambohitsorohitra
  • Révélation au procès de Mbola Rajaonah - L’Etat spolié de 125 milliards d’ariary
  • Décentralisation - Beaucoup de Communes en infraction
  • Travailleurs migrants - Régulation stricte des sorties du territoire
  • Fihariana - Intervention d’experts en génétique pour la filière laitière
  • Président Rajoelina à Ihosy - « Un homme politique pense aux élections, un homme d’Etat pense aux futures générations »
  • Blocage des routes à Taolagnaro - Des agents des Forces de l’ordre séquestrés puis relâchés
  • Désinformation - Des outils de vérification à la portée de tous
  • La « Vérité » de la semaine
  • Réhabilitation de la RN13 - Feu vert de l’Union européenne !

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Le jeune prodige !
    Phénomène Oboy ! Quart de siècle tapant, Oboy séduit mieux encore et enivre les jeunes. A travers ses textes et de par son style, Oboy est unique en son genre. Succès phénoménal en France et sur le plan international, le jeune prodige force l’admiration mais également suscite la jalousie ! En effet, Oboy fait des jaloux même dans son propre pays, Madagasikara. Son tout récent passage à Tanà explose l’enthousiasme et déchaine les fantasmes dans tous ses états. Oboy a fait vibrer le mythique Palais des sports et de la culture de Mahamasina.D’un parcours atypique, le jeune prodige gravite et entre, sans coup férir, dans la cour des grands. Né le 6 janvier 1997 à Madagasikara, Mihaja Ramiarinarivo de son nom d’Etat civil, Oboy grandit à Val-de-Marne, plus précisément à Villeneuve-Saint-Georges. Il se lance dans le rap, cette danse urbaine moderne en 2015, à l’âge de 18 ans. Très vite,…

A bout portant

AutoDiff