Publié dans Société

Lutte contre le changement climatique - Des transferts financiers en vue !

Publié le jeudi, 05 mai 2022



« Nous voulons soutenir les activités liées à la diplomatie verte, l’économie verte et l’éducation environnementale, pour un avenir meilleur des enfants… ». Jean François Basse, Représentant résident de l’UNICEF Madagascar, l’a souligné hier à Antsahavola, à l’issue de sa rencontre avec la ministre de l’Environnement et du Développement durable (MEDD). Pour ce faire, cet Organisme onusien envisage d’effectuer des transferts financiers à l’endroit dudit département ministériel. « Le changement climatique représente un risque majeur pour les enfants malagasy. Il y a plusieurs façons de répondre à ce défi, pour garantir l’avenir, à travers tous les programmes mis en œuvre dans le domaine de l’eau, l’hygiène et l’assainissement, par exemple. D’autres ministères jouent aussi des rôles dans ces secteurs (…) Nous voulons soutenir ce rôle transversal du MEDD parce qu’il est crucial par rapport à l’avenir du pays, et ce à travers 3 dimensions », ajoute le premier responsable de l’UNICEF. Les mécanismes à mettre en place pour les transferts financiers, un aspect de la coopération entre les deux parties, ont été discutés hier. Les détails seront connus ultérieurement.
Poursuite des collaborations
Outre les transferts financiers, le Représentant résident de l’UNICEF a avancé la poursuite du partenariat avec le MEDD. L’ambassadeur de Japon, Higushi Yoshihiro, a également exprimé son engagement pour la réalisation du « Velirano » n° 10, relatif à la protection de l’environnement. La lutte contre le changement climatique fait partie des actions y afférentes. D’ailleurs, le Japon a déjà contribué à la vision d’un Madagascar plus vert, à travers des activités de reboisement.  Le Représentant résident de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), en la personne de Mbuli Charles Boliko, a, quant à lui, précisé son soutien pour le MEDD, entre autres à travers des activités de résilience après les cyclones ou les crises liées à l’environnement. Ce responsable dudit organisme onusien a aussi exposé ses activités et missions.
Pour sa part, la ministre Marie-Orléa Vina n’a pas manqué de rappeler à ces diplomates, lors de leurs visites de courtoisie dans la matinée d’hier, le renforcement des activités et des efforts déployés dans le domaine de l’environnement et du développement durable. Ces partenaires ont confirmé leur volonté de rester aux côtés du Gouvernement malagasy, tout en apportant leur soutien à la préservation de l’environnement.
Recueillis par Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff