Publié dans Société

Enseignement supérieur - Quatre programmes de bourses ouverts aux étudiants malagasy

Publié le jeudi, 05 mai 2022


Le dépôt des candidatures pour les programmes de bourses offerts par le Gouvernement du Japon, pour le compte de l’année universitaire 2023, est ouvert. Il s’agit de quatre programmes de bourses d’études et de recherche ouverts à l’endroit des étudiants de nationalité malagasy, titulaires des diplômes du baccalauréat, de licence, Master et Doctorat. 
Pour le « Research program », ceci est destiné aux élèves ayant rempli 16 années d’études depuis la classe de primaire ou titulaires du diplôme de licence avant le départ pour le Japon. 
L’« Undergraduate program » et le « Specialized training program » sont ouverts aux étudiants qui ont rempli 12 années d’études depuis la classe de primaire ou titulaires du diplôme de baccalauréat. Le premier programme comprend les sciences humaines, sociales et les études scientifiques, tandis que le second est conçu pour les étudiants désirant suivre des formations professionnelles dans les domaines de la technologie, soins et nutrition, éducation et bien-être, commerce, couture et formation ménagère ainsi que la culture et l’éducation.
Enfin, le « College of technology program » est destiné aux élèves ayant le diplôme de baccalauréat ou ayant rempli 11 années d’études depuis la classe de primaire. Il est ouvert aux étudiants qui veulent intégrer la filière génie mécanique, électronique et électricité, informatique et communication réseaux, génie des matériaux, architecture, génie civil et maritime.
La date limite de candidature est fixée au vendredi 27 mai prochain à 16h. Les dossiers sont à remettre à l’Ambassade de Japon sis à Ivandry. En raison de la pandémie de Covid-19, l’Ambassade pourrait suspendre la procédure de sélection en cas de nécessité. Ainsi, les boursiers ne pourront pas partir au Japon au cas où cette pandémie frappe de nouveau le pays, même si les candidats sont déjà sélectionnés.
Recueillis par Anatra R.


Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff