Publié dans Société

Education - L'EPP d'Ivandry fait peau neuve

Publié le jeudi, 30 juin 2022

Des classes en multigrades, des salles provisoires en tôles, des élèves envoyés pour étudier à Soavimasoandro, au lycée d'Alarobia ou encore dans le bâtiment « Tsena Mora » du quartier. Ce sont les organisations qu'Andrianjelisoa Anna Sylvie, directrice de l'Ecole primaire publique (EPP) d'Ivandry a dû mettre en place pour assurer la continuité des cours à ses élèves durant des années.

Afin de permettre la continuité de l'enseignement dans de meilleures conditions au sein de cette EPP, le groupe Filatex et la Fondation Viseo ont apporté leur soutien à travers la construction de 7 nouvelles salles de classe, un réfectoire comprenant une cuisine moderne et une salle de stockage, sans oublier un jardin aménagé. Selon la directrice de cet établissement, si la capacité d'accueil de cette école a été initialement de 500 élèves, avec ce projet réalisé, l'EPP d'Ivandry peut désormais accueillir jusqu'à 600 voire 700 élèves. « Désormais, nous disposons de 14 classes pour ces 7 salles. Les élèves dans le groupe A étudient le matin, tandis que ceux du groupe B viennent l'après-midi », s'est-elle réjoui.

L'art, au service de l'éducation

Hier, dans son discours inaugural, Hasnaine Yavarhoussen, directeur général du groupe Filatex, a souligné que l'éducation ne se résume pas à l'apprentissage et au graphisme. C'est aussi de la formation à la sensibilité, en ouvrant notamment les yeux sur la beauté, la création et l'environnement. Ainsi, dans le but d'avoir un adulte libre, formé et éduqué mais sensible à la création et au respect de l'environnement, leur contribution a été aussi d'ordre culturel que seulement pédagogique. Outre la rénovation des 4 salles de classe pour ceux en 7ème et le préscolaire, ledit groupe a sollicité les talents de deux artistes soutenus par le Fonds Yavarhoussen afin de mettre en valeur les salles de classe grâce à des fresques aux couleurs vives et attrayantes, rappelant l'environnement et le développement urbain. « Elles sont destinées à éveiller la curiosité et le développement intellectuel des enfants, et ce dès leur plus jeune âge. S'agissant d'un art se voulant être complémentaire aux programmes scolaires et aux formes d'apprentissage traditionnel, ces fresques ne servent pas uniquement à décorer les salles. Elles sont également dotées d'un rôle ludique, source de nouvelles connaissances en stimulant la capacité intellectuelle des élèves », a-t-il indiqué.

Notons que le groupe Filatex soutient aussi trois autres EPP à Antananarivo, notamment celle d'Andrefan'Ambohijanahary, Ambatolampy-Tsimahafotsy et Talatamaty. En même temps, il octroie 20 bourses d'études aux 20 meilleurs élèves de ces écoles soutenues. Il a également fait don de livres pédagogiques et ludiques, de kits scolaires et de tables-bancs au profit d'écoles et d'associations et accompagne un programme de nutrition scolaire.

Hier s'est tenue la cérémonie d'inauguration de cette EPP située à Ivandry.

K.R.

 

Fil infos

  • Les actus en bref
  • Couple Rajoelina - Echange convivial avec le couple Biden
  • Pénurie d’eau - Le pire est à craindre
  • Affaire 73,5 kilos d’or - Le procès remis aux calendes grecques 
  • Rapport de la mission de suivi électoral  - L’UE insiste sur la mise en œuvre des recommandations 
  • JIRAMA - Andekaleka se dote d’un quatrième générateur
  • Commerce - L’Algérie lorgne sur la vanille malagasy
  • Rajoelina à la tribune des Nations Unies - Interpellation sur le prix du baril de pétrole
  • Disparition du plus petit primate au monde - La honte pour Madagascar !
  • Discours à la tribune des Nations unies - Rajoelina dans le même panel que Biden et Kagamé

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Fia…ble !
    On ne peut pas passer inaperçu l’évènement majeur de la semaine dernière, la FIA. En fait de jeudi à dimanche, la Foire internationale de l’agriculture (FIA) s’est tenue au Parc des expositions à Tanjombato. Quand on parle d’Agriculture, ce grand ensemble qui englobe toutes les activités du monde rural dans tous ses états. Sont inclus à l’intérieur de ces activités dites agricoles la culture, la pêche et l’élevage qui se souscrit au sein de l’économie « verte » et « bleue ». Avec l’évolution des activités exigées par la demande sans cesse croissante des besoins de l’homme, l’agribusiness apparait et commence à occuper du terrain. De toute façon, l’agriculture représente un domaine de priorité surtout pour un pays comme Madagasikara. L’initiative entrant dans le cadre pour l’épanouir est toujours très appréciée et fiable. Les actions de l’Agence Première Ligne font partie des stratégies à encourager. En principe, l’agriculture est un…

A bout portant

AutoDiff