Publié dans Société

Grève des taxis-be de la ligne 182 - Le maire interagissant !

Publié le vendredi, 01 juillet 2022

« Laissez-les se mettre en grève si cet endroit ne leur convient pas. Qu'ils restituent ainsi leur  licence d'exploitation à la Commune. Nous trouverons une autre ligne pour les remplacer ». Tel était la réplique du premier magistrat de la ville, Naina Andriantsitohaina, face à la grève des taxis-be de la ligne 182. Dans le cadre de la mise en place d'un nouveau plan de la circulation à Ambohijatovo et Analakely, et afin de décongestionner la ville, quelques arrêts- bus ont été déplacés ou supprimés.

Et le terminus de la ligne 182 reliant Ambolokandrina et Ambohijatovo en fait partie. Ceci est désormais transféré à Ambohijatovo Ambony, près du tunnel d'Ambanidia.
Face à ce changement, les transporteurs exerçant au niveau de cette coopérative ont effectué une manifestation, hier. Ils se sont rassemblés tout au long du jardin d'Ambohijatovo et ont refusé de transporter les voyageurs malgré l'insistance de ces derniers. D'après leur explication, ils revendiquent leur ancien terminus à Ambohijatovo ambany, près des marchands de livres d'occasion. A vrai dire, ces transporteurs ont peur de la concurrence observée sur leur actuel emplacement, expliquent les passagers. Ainsi, depuis le déplacement de leur terminus à cet autre endroit, les passagers ont plusieurs choix de lignes de bus pour rejoindre la même destination.
Malgré leur statut de service à utilité publique, certaines coopératives de la Capitale ne travaillent que pour leur propre intérêt. A plusieurs reprises, les consommateurs ont effectué des plaintes sur les réseaux sociaux, dans les médias, ou en effectuant des manifestations dans les rues. Mais en vain, aucun président de coopérative n'a réagi. « Ils ne réagissent que si seulement leurs intérêts sont remis en cause », poursuit notre interlocuteur.
En rappel, l'augmentation des frais de bus à 1.000 ariary sera opérationnelle dès la sortie des nouveaux prix à la pompe, selon l'Union des coopératives de transport urbain (UCTU). Cependant,  ces transporteurs prévoient encore une rencontre avec le ministère de tutelle pour trouver un compromis.
Anatra R.

Fil infos

  • Maharante Jean de Dieu - Un présumé auteur de détournement accueilli comme un VIP
  • Massacre à Iabohazo-Farafangana - Le chef de bande éliminé
  • Tanamasoandro-Tsimahabeomby - L’abattoir aux normes inauguré
  • Circulation dans la Capitale - 16 cas d’accidents mortels en un mois
  • Série de kidnappings - L’Alaotra-Mangoro toujours sur le qui-vive
  • Développement local - Descente du Premier ministre dans l’Atsimo-Atsinanana
  • 3e décennie du développement de l’industrie en Afrique - Le Président Rajoelina adoubé par l’ONUDI
  • Massacre à Farafangana  - 7 enfants tués à coups de couteau
  • Massacre à Ankazobe - Elimination d’un présumé meurtrier dangereux
  • Projet « cuisson propre et reboisement » - Andry Rajoelina et Abdulhamid Alkhaifa sur la même longueur d’onde
Pub droite 1

Editorial

  • Paradis des faux prophètes !
    La Grande île serait-elle l’endroit idéal pour l’épanouissement des activités des charlatans religieux ? En réalité, l’Afrique francophone et anglophone confondue est le dépotoir des faux prophètes !Un confrère titrait un jour son Edito « Les faux prophètes pullulent dans les rues ». Effectivement, le pays grouille d’escrocs qui s’autoproclament pasteurs et qui s’enrichissent sur le dos pauvres gens. Ce jeune vendeur d’appareils de sonorisation d’occasion dans les Arcades, au début des années 90, qui devient par magie pasteur. Trente ans après, il se trouve à la tête d’une puissante église nommée « Apokalypsy ». Mailhol André Christian Dieudonné, car il s’agit de lui, membre d’un nébuleux groupe « Eksodosy », ex- fidèle de l’église adventiste qui, par la suite, se dit prophète continue d’embobiner des milliers de fidèles malgré le ratage de sa prophétie annonçant qu’il sera Président de la République, selon la volonté divine, en 2013. Sa communauté…

A bout portant

AutoDiff