Publié dans Société

Réformes de l’éducation - Aucun changement de contenu envisagé

Publié le vendredi, 12 août 2022

Entamées dans le cadre de l’application du Plan sectoriel de l’éducation (PSE). Plusieurs réformes sont attendues dans le système éducatif à Madagascar. La révision du programme scolaire et l’intégration de nouvelle série qu’est l’OSE (Organisation - Société - Economie) en font partie. Pourtant, des révisions s’imposent puisqu’aucun changement majeur n’a été constaté depuis la mise en œuvre du PSE en 2018, à en croire la ministre de l’Education nationale (MEN), Marie Michelle Sahondrarimalala.

De plus, le délai de mise en œuvre de ce plan jusqu’en 2023 s’avère trop court par rapport aux objectifs fixés. « Le contenu des réformes déjà entamées ne sera pas touché. Ce sera plutôt la manière de les appliquer qui sera révisée. Quant au programme d’études, sa dernière mise à jour date de 1993. Il n’est plus adapté à la situation actuelle, que ce soit du point de vue économique, technologique, etc., d’où la nécessité de le réviser », a avancé la ministre de tutelle. C’était le 1er août dernier au CCI Ivato, lors du Forum national de l’éducation. La réforme touchera l’approche curriculaire, plus précisément la méthodologie d’enseignement en tenant compte du conditionnement de l’environnement. 

Cette réplique de la ministre de tutelle pourrait dissiper les craintes de certains directeurs d’établissements privés quant à une éventuelle suppression de la série OSE dans le programme scolaire du lycée. « Nous avons intégré la matière "sciences économiques et sociales" depuis les deux dernières années scolaires. Des élèves en classe de terminale de cette année ont choisi la série OSE pour leur examen du baccalauréat. L’information diffusée dans les médias quant à l’échec du PSE nous a alarmés, au point de craindre l’annulation de la série OSE », nous confie une responsable auprès d’un lycée privé dans la Circonscription scolaire d’Ambohidratrimo, voulant garder l’anonymat.

Pour rappel, le Forum national de l’éducation a réuni des centaines d’acteurs et entités œuvrant dans ce domaine, que ce soient des jeunes, institutions ministérielles, le secteur privé ainsi que les responsables issus du MEN, ceux du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ainsi que ceux du ministère de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle. Deux journées de concertation axées sur l’enseignement et l’éducation de qualité, qui avaient pour finalité de collecter le maximum d’idées pour l’amélioration du système éducatif dans le pays. D’ailleurs, les résolutions dudit forum seront présentées en septembre prochain par la délégation malagasy au Sommet international sur la transformation de l’éducation, en marge de l’Assemblée générale des Nations unies à New York.

Recueillis par Patricia Ramavonirina

Fil infos

  • Cryptomonnaie africaine - Des souscripteurs de Madagascar victimes
  • Pollution - Antananarivo étouffe
  • Akamasoa - Inauguration de l’Institut d’Excellence culinaire Guillaume Gomez
  • Energie fossile - Les ressources locales remises en question
  • Drame familial - Il assassine froidement sa tante
  • Axe Toamasina-Foulpointe - Coup d’envoi d’une réhabilitation en béton !
  • Trafic d’or aux Comores - Un directeur des aéroports et un fils de procureur devant la barre
  • Kidnapping et agressions - Le cas des albinos malagasy préoccupe les Nations Unies
  • Usine « Pharmalagasy » - Une ambition locale et internationale confirmée
  • Ivato - Un camp au nom du Général Ismaël Mounibou 
Pub droite 1

Editorial

  • Un leadership mérité !
    La Grande île recevra le prochain Panel international Cacao fin en juin 2023 à Antananarivo. Pour ceux ou celles qui sont branchés dans ce secteur porteur, il s'agit d'une victoire gagnée à bras le corps par le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Consommation (MICC). Au cours de la 106 ème réunion du Conseil de l'Organisation du Cacao (ICCO) à Abidjan, le mois dernier, le 29 septembre, la délégation malagasy conduite par le ministre Razafindravahy Edgard s'était livrée à une bataille acharnée et un pari de taille pour remporter ce prochain rendez-vous à Antananarivo. De facto, Madagasikara s'est adjugé la première place mondiale dans la production de cacao. Un rang que la Grande île mérite.

A bout portant

AutoDiff