Publié dans Société

Paiement des bourses à Ankatso - Terrain d’entente entre la « Paositra Malagasy » et les étudiants

Publié le jeudi, 18 août 2022

Même si aucun chiffre officiel n’a été publié, une centaine d’étudiants à l’université d’Antananarivo n’ont pas pu percevoir leurs bourses d’études à temps, faute du projet de digitalisation. Afin d’y remédier, le secrétaire général auprès du ministère du Développement numérique, de la Transformation digitale, des Postes et des Télécommunications s’est entretenu hier à Antaninarenina avec les présidents des associations des étudiants d’Ambohitsaina. 

Les objets de cette rencontre se sont particulièrement portés sur la réclamation des bourses 2021-2022 ainsi que le paiement des 7e, 8e et 9ème mois. A cela s’ajoute l’amélioration du paiement des bourses pour les prochaines années universitaires. Leurs discussions se sont aussi concentrées sur une future contribution et collaboration des étudiants avec la « Paositra Malagasy » (PAOMA) dans le développement numérique. Et à l’issue de la rencontre, les deux parties se sont convenues que les associations des étudiants participeront à la vérification de la liste des bénéficiaires avant les procédures de paiement. « Moi-même, j’ai été victime du problème de paiement des bourses. Imaginez que j’ai pu recevoir l’ "équipement" ainsi que le quatrième mois. Mais pour le prochain versement, mon nom ne figurait plus dans la liste. Maintenant, nous sommes dans un processus afin d’éviter que de telle situation se reproduise », a expliqué Henri Razafimandimby, nouveau président de l’Association des étudiants de la Faculté des lettres et sciences humaines (AEFLSH) de l’université d’Antananarivo. 

Notons qu’une fois la Commission « bourses » auprès des universités respectives a établi la liste complète des bénéficiaires, celle-ci achemine ladite liste auprès du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique (MESUPRES) pour un suivi et contrôle. Et après vérification, cette liste va être envoyée au ministère du Développement numérique, de la Transformation digitale, des Postes et des Télécommunications (MNDPT) qui délivrera la carte. Et c'est le rôle du ministère de l'Economie et des Finances (MEF) de procéder au paiement. Rappelons aussi que le paiement des bourses n'est plus centré au niveau du MESUPRES. Plus précisément, la digitalisation de la gestion des bourses d’études pour les étudiants au niveau des universités publiques est gérée par « Paositra Money », le service financier de la « Paositra Malagasy ».

K.R.

Fil infos

  • Cryptomonnaie africaine - Des souscripteurs de Madagascar victimes
  • Pollution - Antananarivo étouffe
  • Akamasoa - Inauguration de l’Institut d’Excellence culinaire Guillaume Gomez
  • Energie fossile - Les ressources locales remises en question
  • Drame familial - Il assassine froidement sa tante
  • Axe Toamasina-Foulpointe - Coup d’envoi d’une réhabilitation en béton !
  • Trafic d’or aux Comores - Un directeur des aéroports et un fils de procureur devant la barre
  • Kidnapping et agressions - Le cas des albinos malagasy préoccupe les Nations Unies
  • Usine « Pharmalagasy » - Une ambition locale et internationale confirmée
  • Ivato - Un camp au nom du Général Ismaël Mounibou 
Pub droite 1

Editorial

  • Un leadership mérité !
    La Grande île recevra le prochain Panel international Cacao fin en juin 2023 à Antananarivo. Pour ceux ou celles qui sont branchés dans ce secteur porteur, il s'agit d'une victoire gagnée à bras le corps par le ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Consommation (MICC). Au cours de la 106 ème réunion du Conseil de l'Organisation du Cacao (ICCO) à Abidjan, le mois dernier, le 29 septembre, la délégation malagasy conduite par le ministre Razafindravahy Edgard s'était livrée à une bataille acharnée et un pari de taille pour remporter ce prochain rendez-vous à Antananarivo. De facto, Madagasikara s'est adjugé la première place mondiale dans la production de cacao. Un rang que la Grande île mérite.

A bout portant

AutoDiff