Publié dans Société

Lalatiana Rakotondrazafy - « Je ne suis que le capitaine, j’ai besoin de l’effort de tous pour avancer »

Publié le vendredi, 25 janvier 2019

Un Gouvernement misant sur la rapidité et l’efficacité. La cérémonie de passation de service entre la nouvelle ministre de la Communication et de la Culture, Lalatiana Rakotondrazafy Andriantongarivo et l’ancienne ministre de la Culture, de la Promotion de l’artisanat et de la Sauvegarde du patrimoine sortante, Johasy Eléonore, a été effectuée hier à la Bibliothèque municipale d’Anosy, également le siège du ministère de la Culture. Une transmission de pouvoir qui s’est déroulée dans le calme et sur une note positive puisque les deux ministres, avant tout des femmes malagasy, se sont fait preuve de respect et de fraternité notamment pendant leur discours respectif. 

Après la signature et l’échange des documents de passation, la ministre sortante a pris la parole et a souligné que c’était un vrai honneur pour elle d’avoir servi le pays en occupant pendant quelques mois seulement la place du ministre de la Culture. « J’étais satisfaite du travail que moi et toute mon équipe avions fait pendant ces quelques mois. Je n’aurais pas réussi à exercer ma fonction et à mener à bien les projets sans l’aide de mes collaborateurs. Actuellement, nous arrivons à un autre stade. Nous avons élu notre nouveau Président et avec cette nouvelle aventure, je pense que nous pouvons arriver encore plus loin et réussirons à promouvoir cette domaine que nous aimons tous : la Culture. Je tiens également à féliciter la nouvelle ministre pour sa nomination. Un devoir difficile l’attend, mais je pense qu’elle est déjà prête à relever le défi », confie la ministre sortante Johasy Eléonore durant son discours.

 

Développement

De son côté, la ministre Lalatiana Rakotondrazafy Andriantongarivo a annoncé son dévouement dans l’accomplissement de ses tâches, bien sûr aux côtés des professionnels dans le domaine. « La culture est pour moi une passion. Comme tout le monde, je pense qu’elle joue des rôles importants dans le développement d’un pays. Je pense qu’une Nation qui n’a pas sa propre culture et qui ne fait pas tout pour la promouvoir sera le plus pauvre pays du monde. Mon objectif, ainsi que tous ceux qui travaillent dans ce ministère, est de faire en sorte que la culture unisse tous les Malagasy. Parmi les grands projets qui débuteront très prochainement figure la mise en place d’une Académie nationale des arts et de la culture », confie la ministre de la Communication et la Culture. Elle a d’ailleurs ajouté que ce ne sont pas les talents malagasy qui manquent… Il manque juste leur accompagnement. « Nous allons construire ce centre pour les talents malagasy dont l’Etat lui-même assurera d’octroyer des bourses pour eux, et ce dans différentes disciplines. La danse, le théâtre, la musique, les arts plastiques, le cinéma et bien d’autres domaines seront à promouvoir », continue-t-elle. Par ailleurs, elle a voulu encourager toute son équipe pour le début des travaux et d’avoir des bons résultats d’ici peu. « Une coopération sincère, c’est ce je demande à tous. Je ne suis que le capitaine d’équipe. Mais ensemble, nous effectuerons avec succès nos devoirs  ». 

Tahiana Andrianiaina

Fil infos

  • Armée Malagasy - Haro sur les conspirations
  • Preuves accablantes contre Paul R. et consorts - « Madagascar Oil » confirme le projet de coup d’Etat
  • Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »
  • Emprisonné en Roumanie - Radu Mazère conteste son extradition de Madagascar
  • Frontières malagasy - Réouverture incertaine 
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - L’Etat-major des armées françaises lâche les deux officiers arrêtés
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - Les pièces à conviction saisies : Des armes de guerre et des milliards d'ariary
  • Projet d’attentat contre le Président de la République - Condamnation tous azimuts
  • Restitution des îles Eparses - Pas un mot des “collabos” !
  • Tentative d’élimination physique du Président Andry Rajoelina - Des ressortissants malagasy et étrangers arrêtés
Pub droite 1

Editorial

  • CUA, la résurrection !
    Antananarivo, la ville d’Andrianjaka, la Ville des Mille renaît-elle de ses cendres ! Guy Willy Razanamasy resurgit-il de sa tombe ! Ou plutôt, le maire Naina Andriantsitohaina jouit-il de la réincarnation du Lahimatoan’Iarivo ! Autant de questions qui taraudent l’esprit en constatant de visu la prouesse du premier magistrat de la ville et son équipe autour de l’assainissement de la Capitale.Les trottoirs de Soarano-Behoririka se dégarnissent. Ces étalagistes, les petits marchands informels qui occupaient indûment les trottoirs déménagent, à contrecœur évidemment. A coup de sifflets, de cris et des huées, ils ont occupé la rue mais les éléments de la Police municipale épaulés par ceux de la Police nationale maîtrisent la situation. En fait, ils déclinent carrément l’offre de la Commune à savoir les recaser au « Tsenaben’ny Behoririka », un nouveau et joli bâtiment « Manara-penitra », de surcroît, dédié pour. Ces étalagistes délogés jugent trop exigus le 1,5…

A bout portant

AutoDiff