Publié dans Société

Kidnapping - Un adolescent otage exécuté, un officier recherché

Publié le mercredi, 06 mars 2019

Jamais les kidnappeurs dans ce pays n’ont agi avec autant de cruauté et de barbarie, sauf peut-être aussi lors de la regrettable affaire Annie&Arnaud, que plus récemment et cette fois dans les environs de Maevatanàna. Car sur les  4 enfants qu’ils ont enlevés, dont une fillette de 6 ans, l’un fut exécuté dans des circonstances inhumaines et blâmables. Le malheureux qui a une dizaine d’années fut même torturé peu de temps après son rapt avant que ses ravisseurs ne l’aient finalement tué dans une localité baptisée Vodiriana près d’une mine d’or, située à 2h de route de Maevatanàna. A préciser que l’otage le plus jeune est une fillette de  6 ans seulement. Tous ces pauvres enfants sont issus de modestes familles d’orpailleurs de la région. “Ce qui déroute dans cette sale affaire, c’est que les parents des victimes sont loin d’être des gens aisés. Et pourtant, les ravisseurs cherchent à les rançonner pour des dizaines de millions d’Ar contre la liberté de leurs progénitures”, déplore le commandant de la Gendarmerie nationale.

En attendant, les recherches en vue de retrouver les ravisseurs et leurs otages se poursuivent. Parallèlement à cela, le commandant de la Gendarmerie ne nie pas l’implication d’un autre officier basé du côté de Betrandraka, District de Tsaratanàna, pointé du doigt comme étant le protecteur présumé des kidnappeurs dans région. “Cet officier est soupçonné d’être le protecteur de Del, le bandit le plus recherché dans la région. Mais seule l’enquête permettra de le confirmer”, tempère toutefois ce haut responsable de la Gendarmerie nationale.
F.R

Fil infos

  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars
  • Lutte contre l’insécurité dans la Sofia - Le député Velontsara dénonce l’immixtion de politiciens
  • Maroc - Le retour des Marocains au pays facilité
  • Colloque sur le grand Sud - Un grand pipeline d’eau à construire et 700km de routes à réhabiliter
  • Epidémie de  Covid-19 _ Reconduction de l’état d’urgence sanitaire - Assouplissement des mesures sanitaires - Défilé militaire dans les 6 Chefs-lieux de province
  • Parlement africain - Le parlement européen doit éviter de s'impliquer dans la crise entre le Maroc et l'Espagne
  • Taolagnaro - Un colloque régional pour résoudre les problèmes du Grand Sud

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Le PAC fait-il peur ?
    Le Pôle anti-corruption (PAC) sème-t-il la terreur quelque part ? A en croire certaine manigance orchestrée autour d’une proposition de loi 01-2020 PL échafaudée et soumise à l’Assemblée nationale, on s’interroge légitimement. Modifiant et complétant certaines dispositions de la loi n° 2016-021 portant règlementation du fonctionnement du PAC, elle inquiète.

A bout portant

AutoDiff