Publié dans Société

Collaboration ENELEC-JIRAMA - Toliara devient la première ville dotée d’énergie hybride

Publié le jeudi, 07 mars 2019

Malgré l’avancement de la technologie et des techniques notamment en matière d’énergie, Madagascar figure parmi les pays qui enregistrent toujours des problèmes d’électricité. Malgré un potentiel capable de couvrir ses besoins, le pays accuse un déficit criant en matière d’accès à la lumière. La faiblesse des investissements, conjuguée à un manque d’infrastructures, aggravent la situation dans la plupart des pays d’Afrique, notamment la Grande île qui enregistre régulièrement des coupures de courant. En tout cas, les divers ministères concernés sont actuellement en train de trouver des solutions avec la société JIRAMA pour essayer d’enlever ce lourd fardeau pour les Malagasy qu’est le délestage.

Effectivement, dans un pays comme Madagascar, avoir le courant ne devrait plus être un privilège, raison pour laquelle ce problème devrait être résolu au plus vite. En effet, Tuléar est parmi les Régions qui ont connu de grands problèmes d’approvisionnement en électricité. Mais désormais, cette ville sera apparemment la première à être sauvée du fameux délestage, malgré le fait que ce phénomène petit à petit dans toutes les Régions.

44 conteneurs de panneaux solaires

Selon les informations recueillies, 44 conteneurs sont arrivés au port de Tuléar il y a maintenant quelques semaines. Il ne s’agit sûrement pas de construire des nouveaux logements pour les sans-abri mais apparemment, ces conteneurs sont remplis de panneaux solaires destinés à la production d’énergie photovoltaïque pour le compte de la ville de Toliara. Une bonne nouvelle en effet pour les habitants de la cité du soleil. La société ENELEC qui fournit l’énergie dans cette ville serait à l’origine de cette importation. Ce projet faisant suite à un accord avec la JIRAMA, consiste à déployer dans les prochaines semaines ces panneaux afin de fournir de l’énergie hybride (fioul et solaire) à la ville. Le fonctionnement d’un panneau solaire hybride est relativement simple à comprendre. Il est constitué de capteurs thermiques à haut rendement sur lesquels reposent des cellules solaires photovoltaïques. Ces dernières transforment le rayonnement solaire en électricité, tandis que les capteurs thermiques récupèrent la chaleur émise par le soleil grâce à un fluide caloporteur injecté par un échangeur ou grâce à un collecteur d’air chaud. Ceci devrait, sans aucun doute, permettre à la JIRAMA de réaliser de substantielles économies en terme de carburant et partant de là d’améliorer sa situation financière tout en permettant à la population de bénéficier d’un prix raisonnable en matière d’électricité. Ainsi, pour permettre à tous de jouir de cette nouvelle infrastructure, ces panneaux seront déployés très bientôt et rendus opérationnels rapidement, faisant ainsi de Tuléar la première ville hybridée à cette échelle de production.

Tahiana Andrianiaina

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff