Publié dans Société

Accidents sur la Rocade Tsarasaotra - Deux citoyens montrent l’exemple

Publié le vendredi, 15 mars 2019

Un homme encore dans la force de l’âge fut grièvement blessé à la suite d’un accident aux circonstances floues sur la Rocade de Tsarasaotra, précisément au PK 1+700, hier. A part le fait que la victime soit   touchée sévèrement, car elle  gisait longtemps inerte et tout en sang sur le macadam, personne semblait loin de s’empresser de courir à son chevet. Le motocycliste, puisqu’il s’en est agi, aurait fini par faire une chute en voulant éviter un piéton qui a, pour sa part, coupé la voie de façon imprévue. Des témoins assurent qu’aucun des automobilistes, ayant emprunté la voie rapide dans les deux sens, n’a même pas daigné s’arrêter pour essayer de voir ce qui est arrivé au malheureux. C’était dans ces circonstances que, de retour de Betroka via Ivato, le secrétaire d’Etat à la gendarmerie, le Gal Richard Ravalomanana, a montré l’exemple du comportement de citoyen responsable. Aussitôt, le Seg a fait embarquer la victime, toujours dans le coma dans sa voiture pour la transporter d’urgence au centre de santé de base à Anosivavaka. Après ce premier  acte plein de bienveillance de sa part, le Seg est ensuite retourné sur le lieu de l’accident pour y récupérer la moto de la victime.


La veille, dans la soirée,  un  accident mettant en cause un jeune motard s’est aussi produit sur cette rocade de Tsarasaotra. Victime d’une glissade, le jeune a été mal en point et n’arrivait plus à se lever. Malgré l’heure tardive, vers 20 heures, une personne de bon cœur est venue en aide à la victime lui demandant son identité. Par la suite, afin d’alerter la famille de l’accidenté, elle a partagé la photo de celui-ci sur facebook en n’omettant pas de préciser qu’elle ne quittera pas le lieu tant que les proches de la victime n’arrivent sur le lieu de l’accident.  Les comportements du Général Ravalomanana et de ce facebooker méritent amplement d’être dupliqués par les citoyens malagasy qui, ces derniers temps, semblent avoir perdu le sens de l’entraide. Or, la non- assistance d’une personne en danger est punie par la loi….
F.R

Fil infos

  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
  • Armée Malagasy - Haro sur les conspirations
  • Preuves accablantes contre Paul R. et consorts - « Madagascar Oil » confirme le projet de coup d’Etat
  • Christian Ntsay sur la tentative d’assassinat du Président - « Ce n’est pas du cinéma, il est question de vie ! »
  • Emprisonné en Roumanie - Radu Mazère conteste son extradition de Madagascar
  • Frontières malagasy - Réouverture incertaine 
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - L’Etat-major des armées françaises lâche les deux officiers arrêtés
Pub droite 1

Editorial

  • Liaisons dangereuses !
    Sans vouloir aller trop loin pour décrypter l’œuvre épistolaire écrite par le français Pierre Choderlos de Laclos intitulée « Liaisons dangereuses » et publiée le 23 mars 1782 (Wikipédia), nous nous intéressons tout de même à certain parallélisme des faits. Dans la vie d’un ménage au sein de la petite famille, les tentations aux aventures ou à des liaisons extra-conjugales menacent à tout moment la solidité de la vie d’un couple et la cohésion familiale. Elles mettront toujours en danger l’avenir immédiat et à long terme de tous les membres de la famille (parents et enfants). Evitant de mettre les pieds dans la plate-bande des autres ou s’immiscer dans les affaires des directeurs des âmes ou des juges, nous nous limitons à dire que les liaisons dangereuses nuisent à la sérénité et à l’unité de la famille.Le parallélisme des faits entre la vie d’un couple au sein d’une famille avec…

A bout portant

AutoDiff